3 signes que vous analysez trop (et passez à côté d’opportunités)

, par Florence Breton.

Vous avez passé les derniers mois à vous dire que 2018 serait différent…

On y est, et rien n’a vraiment changé. Vous savez ce que vous voulez – c’est seulement que plus vous approchez de votre but, moins vous êtes certain.

Vous n’êtes pas seul dans cette situation. Au lieu de continuer à trouver toutes les failles dans votre idée, assurez-vous que vous n’êtes pas d’analyser à outrance toutes les étapes. Christine Mims de The Muse vous donne quelques trucs pour y arriver!

Un emploi pour vous?

 

  1. 1. Dès que vous pensez à une idée brillante pour votre carrière, vous vous dites automatiquement « Je ne devrais pas… »

Est-ce que vous évitez parfois les mauvaises idées? Bien sûr. Mais si vous pensez automatiquement  « Je ne devrais pas… » ou  « Je ne peux pas… » dès que vous voyez une opportunité, vous analysez certainement trop.

Voici quoi faire : mettez votre cerveau analytique en action oui, mais pensez plutôt à toutes les raisons qui peuvent vous permettre de faire quelque chose.

Par exemple, commencez par vous dire : « Je peux demander une augmentation. Je vais écrire tout le travail accompli et écrire mon cas sur papier. Je peux ensuite choisir un moment approprié pour mon patron, alors ce ne sera pas un problème pour lui de m’accorder du temps. Finalement, je peux me concentrer sur l’idée que demander une augmentation est tout à fait normal, tant que je suis poli et positif. »

 

  1. 2. Quand on vous parle de votre carrière, vous changez de sujet

Avez-vous déjà réagi par un semi-grognement et un changement de sujet à un ami qui vous demandait comment allait votre carrière? Vous n’êtes pas seul! Parfois, nous ne sommes juste pas prêts à parler de grands changements de carrière.

Et parfois, c’est la peur qui paralyse. Au lieu de faire face à ce problème, vous avez plutôt tendance à changer de sujet. Pour déterminer dans quel camp vous vous trouvez, suffit de vous poser cette question : « Est-ce que c’est juste une phase difficile ou est-ce que j’évite toujours la question? »

Si la réponse est que vous évitez toujours le sujet, il y a des chances que vous soyez en train d’analyser à outrance les étapes pour vous rendre à votre objectif. Vous devez réaliser que c’est tout à fait normal de demander une promotion, une augmentation ou même de vouloir un autre emploi.

Souvent, l’appréhension peut rendre mille fois pire une étape qui sera finalement beaucoup plus facile que prévue. Vous dire une phrase comme: «Je veux vraiment changer d’emploi, mais j’ai peur de me retrouver sans emploi» peut vous aider à passer de la paralysie à l’action. Et l’action est ce qui mène à la magie.

 

  1. 3. Vous êtes toujours à la recherche d’opinions, mais vous n’arrivez pas à faire quoi que ce soit

Avez-vous déjà cherché, et recherché… et encore recherché?

Et juste quand vous avez l’impression que vous avez trouvé une idée ou une solution pour votre carrière, vous décidez qu’il faudrait plus de recherche. Vous savez, juste pour être certain.

Si votre réponse à « Qu’est-ce qui vous attend dans votre carrière? » est toujours « plus de recherche », vous analysez clairement trop.

Acceptez de rechercher deux ou trois bonnes options, et quand vous les avez en main, c’est le moment de prendre les choses en main plutôt que de chercher encore pour plus d’informations.

Rappelez-vous que rien ne change sans prendre action, et que la plus grosse étape est souvent la première. Vous pouvez le faire! Vraiment, faites le premier pas aujourd’hui.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.