43 % des travailleurs démissionneraient pour une paye plus élevée

, par Louise Proulx.

Vous aimez votre emploi ? Mais si un employeur vous offrait un salaire plus intéressant, le quitteriez-vous ? Avant toute chose, lisez bien ceci…

90 % des gestionnaires des RH affirment que la façon dont une personne quitte son emploi a une incidence sur ses perspectives de carrière.

L’argent ouvre vraiment toutes les portes, selon une nouvelle étude de la firme de recrutement OfficeTeam. Plus de deux Canadiens sur cinq (43 %) affirment qu’ils quitteraient leur emploi s’ils se voyaient offrir un chèque de paie plus élevé par une autre entreprise. En ce qui a trait au sexe, 45 % des hommes démissionneraient s’ils se voyaient offrir un chèque de paie plus élevé ailleurs, comparativement à 39 % des femmes.

Un emploi pour vous?

Quelles que soient les raisons qui poussent un employé à quitter son emploi, celui-ci devrait toujours miser sur un plan efficace au moment de démissionner. Selon un sondage distinct mené auprès des gestionnaires des ressources humaines canadiens, 90 % des répondants affirment que la façon dont une personne quitte son emploi a une incidence sur ses perspectives de carrière.

 

Les travailleurs ont répondu à la question suivante : « Lorsque vous réfléchissez à votre emploi actuel, quel est le facteur le plus susceptible de vous pousser à le quitter? »

Voici les réponses qu’ils ont fournies :

Un chèque de paie plus élevé43 %
L’ennui/l’absence de défi.17 %
Ne se sent pas apprécié.11 %
Une entreprise dont les objectifs sont plus élevés/la mission est plus importante.10 %
Valeurs ne correspondant pas à la culture d’entreprise.9 %
Déplacements difficiles/souhaite un emploi plus près de la maison.7 %
Insatisfaction liée au supérieur.4 %
101 %*

* Le total des réponses n’est pas de 100 %, car les chiffres ont été arrondis.

 

Nous avons demandé aux gestionnaires des RH : « Quel est le degré d’incidence de la façon dont un employé quitte son emploi par rapport à ses perspectives de carrière? » Voici les réponses qu’ils ont fournies :

A une incidence importante25 %
A une certaine incidence65 %
N’a aucune incidence10 %
100 %

 

 

« Les professionnels souhaitent être récompensés et reconnus pour les efforts qu’ils déploient au travail, et sont prêts à quitter leur emploi pour trouver un employeur disposé à leur offrir cette satisfaction, a déclaré Koula Vasilopoulos, présidente de district d’OfficeTeam. Lorsqu’ils envisagent de changer d’emploi, les employés devraient d’abord discuter de tout enjeu avec leur superviseur actuel. Celui-ci pourrait être en mesure d’offrir, entre autres, davantage de mesures incitatives ou de possibilités de perfectionnement professionnel, afin d’aider à continuer d’assurer la participation et l’engagement d’employés talentueux. »

Pour ceux qui décident de quitter leur emploi, Koula Vasilopoulos insiste sur l’importance de le faire en bons termes. « Quitter votre emploi sur une belle note aide à conserver une réputation professionnelle positive qui vous précédera tout au long de votre carrière. »

OfficeTeam offre aux travailleurs les conseils suivants sur les choses à ne pas faire lorsque vous quittez votre emploi, ainsi que des conseils sur la marche à suivre :

À ne pas faire Conseil
Prendre une décision irréfléchie.Bien réfléchir aux avantages et aux inconvénients de démissionner. Avoir d’abord un autre poste en vue.
Informer votre patron en dernier.Organiser une rencontre avec votre superviseur afin de discuter de votre démission avant d’informer vos collègues de travail de la situation. Donner un préavis d’au moins deux semaines, dans la mesure du possible.
Laisser tomber vos collègues.Terminer les projets en suspens. Offrir d’aider à faire la transition pendant vos dernières journées de travail.
Couper les ponts.Remercier vos collègues, et échanger vos coordonnées avec ceux que vous souhaitez conserver dans votre réseau.
Partir sans exposer vos motifs.Lorsqu’on vous propose une d’entrevue de fin d’emploi, offrir une rétroaction constructive de manière professionnelle.

 

 

Au sujet du sondage

Le sondage a été mis au point par OfficeTeam et mené par une firme de sondage indépendante. Il est fondé sur les réponses de plus de 500 travailleurs canadiens âgés de 18 ans ou plus travaillant dans des bureaux, et de plus de 300 gestionnaires des RH travaillant dans des entreprises canadiennes qui comptent 20 employés ou plus.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.