Accusé d’avoir tué des chatons, il veut éviter le casier judiciaire pour devenir ingénieur

, par Alexis Vailles.

Ce diplômé en génie craint qu’un casier judiciaire l’empêcherait de devenir membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec…

C’est au moyen d’internet qu’Alexandre Sergerie, 27 ans, aurait fait l’acquisition de chatons auprès de personnes qui en vendaient ou en donnaient, selon ce que rapporte Le Journal de Québec. C’est à coup de bâtons qu’il aurait tué les félins, avant de les brûler dans un poêle à bois.

Le résidant de Saint-François-de-Sales, au Lac-Saint-Jean, a plaidé coupable en août dernier d’avoir tué 10 chats, mais selon ce que rapporte la femme qui l’a dénoncé, Bianca Asselin, ce nombre pourrait être plus élevé.

Un emploi pour vous?

 

Absolution conditionnelle

Titulaire depuis juin dernier d’un baccalauréat en génie, le jeune homme craint qu’une condamnation avec casier judiciaire ne l’empêche de devenir membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), le bloquant ainsi dans son ambition de faire carrière comme ingénieur.

Son avocat Me Denis Otis a donc plaidé jeudi, au Palais de justice de Roberval, pour que son client se voit bénéficier d’une absolution conditionnelle, avec un an de probation. M. Sergerie s’engage aussi à verser 2000 $.

La couronne a toutefois réclamé une peine de 4 à 6 mois à purger dans la collectivité, prétextant que les meurtres de chats étaient « prémédités », que l’accusé n’aurait pas arrêté d’agir n’eut été de sa dénonciation par une tierce personne, et que son motif pour avoir commis de tels actes demeure inconnu.

 

Motif incertain

D’après le Journal de Québec, ce serait sous intoxication qu’Alexandre Sergerie aurait effectué ces actes de cruauté animale. Le jeune homme se dit toutefois incapable d’expliquer quels motifs l’ont poussé à agir.

Il se serait néanmoins engagé à ne « plus jamais » toucher à la drogue, et aurait suivi une cure de désintoxication au CLSC pour traiter de son problème de dépendance aux méthamphétamines.

Alexandre Sergerie a aussi présenté ses excuses aux anciens propriétaires des chatons assassinés et dit espérer que ses mauvaises actions ne viendront pas mettre en péril son avenir professionnel comme ingénieur.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.