-->

Comment avoir une conversation honnête avec votre patron sans malaise

, par Elsa Moreira.

Ne vous laissez pas intimider par l’autorité! Voici comment créer et entretenir une bonne interaction avec votre supérieur…

Avoir une conversation ouverte et honnête avec un superviseur peut-être intimidant, surtout si vous n’avez pas une bonne relation à priori. Mais comme l’explique un article publié sur The Muse, parler à votre supérieur de vos performances et de vos opinions régulièrement peut nettement améliorer votre relation et même votre manière de travailler. Voilà donc quelques petites astuces pour faire les bons efforts sur ce terrain.

 

Un emploi pour vous?

En vedette
Comblé
préventionniste
CANADEL INC.
700 Avenue Canadel, Louiseville, QC J5V 3A4, Canada
20 Nov. 2020 Consulter

Commencez petit

Ne commencez pas en essayant de refaire le monde avec votre superviseur, vous risqueriez de vous prendre un revers dont vous auriez du mal à vous remettre. Commencez plutôt par de petites conversations. Vous pouvez par exemple lui demander ce qu’il a pensé des idées exposées durant la dernière réunion ou de certains détails d’un projet sur lequel vous travaillez. C’est une bonne manière de briser la glace.

 

Prenez l’initiative

En débutant la conversation, vous mettrez votre superviseur plus à l’aise et vous rendrez ainsi la conversation plus facile.

 

Rendez ces conversations régulières

Votre superviseur appréciera beaucoup mieux une conversation avec vous s’il la voit venir. Demandez-lui donc simplement s’il a un peu de temps pendant la semaine pour discuter de ce dont vous voulez discuter.

 

Ne vous arrêtez pas à la surface

Si votre superviseur vous dit qu’il voudrait que vous évoluiez plus rapidement, ne le prenez pas comme une critique, car peut-être que son idée de l’évolution est différente de la vôtre. Lorsque vous entendez de telles déclarations, c’est plutôt le temps de rebondir sur le sujet et de posez des questions pour aller au fond de la chose et montrer le progrès qu’il souhaite observer.

 

Évitez la confrontation

Nous sommes tous parfois frustrés par nos supérieurs – surtout quand ils n’apprécient pas assez nos efforts. Plutôt que l’exprimer tel que vous le pensez, exprimez-les de manière professionnelle et peu agressive, et essayez de comprendre ce qui a amené votre superviseur à cette conclusion qui vous dérange.

 

Ayez de l’empathie

Chacun porte sa croix, et cela vaut aussi pour les superviseurs. Essayez donc de comprendre que votre supérieur a beaucoup de choses à gérer de son côté, et sûrement quelqu’un qui regarde par-dessus son épaule. Si vous comprenez ses difficultés, il comprendra les vôtres.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.