Comment définir un ingénieur «intermédiaire»?

, par Alexis Vailles.

Ingénieurs : comment faire pour savoir si vous correspondez à la catégorie « intermédiaire » lors de vos recherches d’emploi?

Le terme « ingénieur intermédiaire » confond de nombreux chercheurs d’emplois, qui ne savent pas vraiment s’ils possèdent l’expérience ou l’expertise nécessaire pour entrer dans cette catégorie.  Voici donc comment donc le définir correctement.

 

Un emploi pour vous?

Pas un titre officiel

D’entrée de jeu, précisons que le titre « ingénieur intermédiaire », tout comme le titre « ingénieur sénior », n’est pas un titre officiel reconnu par l’Ordre des ingénieurs du Québec. Les seuls qui soient reconnus sont ceux d’ingénieur et d’ingénieur junior.

De toute façon, un ingénieur intermédiaire n’est, en quelque sorte, qu’un professionnel du génie qui possède suffisamment d’années d’expérience pour exercer le métier de manière autonome mais sans avoir accumulé suffisamment de connaissance pour être considéré comme une référence dans son domaine d’expertise.

 

En recherche d’emploi

Si le terme n’a donc pas d’instance officielle, il est tout de même utilisé fréquemment par les chercheurs d’emplois. Le terme « ingénieur sénior » est devenu un référentiel auprès des recruteurs pour indiquer le nombre d’années d’expérience recherché dans une offre.

« Le consensus pour définir un ingénieur sénior est qu’il doit posséder 10 ans d’expérience. Un ingénieur junior a, par définition, moins de trois ans d’expérience dans le métier. Un intermédiaire a donc entre trois et 10 ans d’expérience comme ingénieur », explique Bernard Dionne, directeur du département bâtiment chez GCM Consultants.

La plupart du temps, par contre, lorsque des entreprises recherchent un intermédiaire, le nombre d’années souhaité se situe souvent entre cinq et sept ans. Cette fenêtre est souvent recherchée par les recruteurs, car elle permet d’embaucher un ingénieur qui soit autonome et habile dans son métier sans demander un salaire trop élevé.

La nouveauté a aussi une grande valeur : un intermédiaire représente le mélange optimal entre un jeune qui est au fait des dernières technologies et un travailleur qui possède une certaine expérience.

 

Combien gagne un ingénieur intermédiaire?

Les années mitoyennes dans le métier d’ingénieur sont une période où le salaire augmente souvent de manière rapide. D’après l’enquête sur la rémunération des professionnels de génie, un ingénieur gagne en moyenne 68 952 $  par année lorsqu’il possède entre 4 et 6 ans d’expérience dans le métier, et 79 235 $ lorsqu’il atteint de sept à neuf ans.

En moyenne, un intermédiaire gagnerait donc autour de 75 000 $ par année. Comme quoi, aussitôt qu’un professionnel du génie prend un peu d’expérience, ça vaut déjà son pesant d’or!

 

Où peut-on trouver un emploi d’ingénieur intermédiaire?

C’est facile! Peu importe votre nombre d’années d’expérience, vous n’avez qu’à chercher parmi les centaines d’offres d’emploi publiées sur Génie-inc chaque semaine!

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.