Comment gérer ces 4 types de changements au travail?

, par Céline Gobert.

Obtenir une promotion ou devoir travailler avec un nouveau boss peuvent constituer des défis à part entière pour les ingénieurs. Comment y survivre?

Dans la vie comme au travail, on n’est jamais sûrs de rien. Cela dit, s’il y a bien une chose sur laquelle vous pouvez compter, explique Fast Company, c’est que vous allez devoir continuer à faire face à des changements, tout au long de votre carrière. Des changements, petits ou grands, positifs et négatifs, volontaires et involontaires.

 

Un emploi pour vous?

Deux scénarios sont alors possibles : vous pouvez choisir d’y résister activement, soit de l’accepter, de déterminer ce que vous pouvez en apprendre, et de tirer parti de la situation.

Voici quelques exemples :

 

1) Vous obtenez une promotion

Félicitations! Après avoir dépassé les objectifs que vous vous étiez fixés avec votre responsable lorsque vous avez commencé votre travail, ce dernier vous offre enfin un changement de titre et une augmentation de salaire.

Vous êtes exalté, mais aussi un peu confus. Que faire maintenant?

Une promotion vient souvent avec son lot de changements. Par exemple, vous allez avoir de nouvelles responsabilités, ou allez devoir faire confiance à de nouvelles personnes.

Plus on monte dans la hiérarchie, plus on dépend des autres. Donc laissez tout de suite de côté vos tendances au micromanagement. Faites confiance aux autres ingénieurs autour de vous. Vous n’êtes pas le seul à savoir tout faire.

Deuxième point d’importance : accordez la priorité à votre bien-être personnel, ce qui passe par le sommeil et l’exercice. Sans cela, vous ne parviendrez pas à être productif, et c’est l’échec assuré.

 

2) Vous subissez une « restructuration » de votre compagnie

En général, c’est un processus qui rend les employés plutôt anxieux, parce qu’ils sont assurés de devoir faire face au changement.

Déjà, si vous faites partie de ceux qui ont survécu à la « réorganisation », il se peut que vous ressentiez une certaine forme de culpabilité par rapport à vos collègues. Accordez-vous la permission d’accueillir ce sentiment.

Ensuite, évaluez le type d’opportunités que vous pouvez prendre pour progresser au sein de la compagnie.

Vous ne devriez pas avoir peur de contacter vos collègues qui ont quitté l’organisation. Après tout, ils constituent des éléments cruciaux de votre réseau professionnel.

Et si jamais vous faites partie des « dommages collatéraux » de la restructuration, ne gardez pas le silence.

Quand Jenni Maier du site The Muse a été licenciée, elle voulait désespérément garder le silence. Mais bien vite mécontente de sa situation, elle a décidé de se montrer ouverte sur le fait qu’elle était de retour sur le marché du travail. « La majorité des entrevues que j’ai décrochées après avoir été licenciée provenaient de contacts entre amis », témoigne-t-elle.

 

3) Vous avez un nouveau boss

En tant qu’ingénieur, votre bonheur et votre réussite dans votre travail peuvent beaucoup dépendre de la relation que vous entretenez avec votre patron.

Et parfois, on peut passer beaucoup de temps à construire une bonne relation avec son boss, pour le voir un beau jour s’en aller.

La première étape pour connecter avec le nouveau est de prévoir un temps de « réseautage » avec lui. Allez donc boire un café ensemble, programmez-vous une discussion pour vous connaître.

Ce sera aussi une bonne façon d’apprendre ses objectifs, son style de leadership et toute nouvelle idée qu’il pourrait avoir. Soyez proactif en identifiant où il peut avoir besoin d’aide, et identifiez ce que vous allez changer dans vos priorités.

 

4) La culture interne de votre entreprise a changé

Parfois, l’institution dans laquelle vous travaillez ne ressemble plus du tout à ce qu’elle était quand vous y avez commencé il y a deux ans. C’est tout particulièrement vrai dans le cas des start-up qui débutent souvent sans structure en place.

Commencez donc par accepter que plus de structure n’est pas forcément une mauvaise chose.

Votre cerveau peut être allergique au changement, mais avec le temps et en changeant de perspective, vous pouvez apprendre à l’accepter et, de façon générale, à être plus à l’aise avec l’incertitude. Ainsi, vous verrez des opportunités que vous n’auriez peut-être jamais vues autrement…

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.