-->

De l’acier sans combustible fossile !

, par Tahiry Andrianantenaina.

Produire de l’acier de manière écoresponsable, est-ce possible ? Eh bien oui, selon une entreprise suédoise qui se prépare à commercialiser un tout premier acier « vert ».

Engager l’industrie sidérurgique à réaliser une mutation technologique plus respectueuse de l’environnement, c’est ce que souhaite la société suédoise SSAB. Effectivement, l’industrie sidérurgique est à la base de 7% de l’émission de gaz à effet de serre mondiale. L’initiative menée par SSAB vise donc à réduire progressivement l’impact environnemental du processus de production de fer et d’acier, jusqu’à une élimination complète des émissions de CO2 en 2050. 

Dans cette optique, SSAB a effectué une première livraison d’acier produit sans énergie fossile au constructeur d’automobiles Volvo. Cet acier « vert » utilise de l’énergie renouvelable plutôt que celles utilisées traditionnellement dans la transformation du minerai en fer et acier.

Un emploi pour vous?

Le projet HYBRIT

L’acronyme HYBRIT, qui se traduit en français par « technologie de fabrication de fer révolutionnaire à l’hydrogène », a été lancé en 2016 par trois sociétés soucieuses de la préservation de la planète : SSAB, LKAB et Vattenfall. 

SSAB est l’entreprise suédoise de sidérurgie de pointe à l’origine de cette initiative. Vattenfall, de son côté, est une société suédoise de production et de distribution d’électricité et de gaz connue pour son objectif de neutralité en carbone. Quant à LKAB, il s’agit d’une compagnie minière suédoise exploitant les meilleurs minerais de fer d’Europe.

L’objectif ambitieux que se sont donné les entreprises à travers le projet HYBRIT est de parvenir à ne dégager plus aucune émission de carbone depuis la mine jusqu’aux usines de traitement. Cette initiative pourrait potentiellement réduire l’émission de carbone de la Suède de 10 %, et celle de la Finlande de 7%. 

Une usine pilote a été implantée à Lulea en 2018 suite au feu vert du rapport d’étude de faisabilité. Puis des tests ont commencé pour mettre en branle le projet. 

De l’hydrogène à la place du charbon

Jusqu’ici la fabrication d’acier nécessitait du minerai de fer, de la chaux et du coke (du carbone quasiment pur fabriqué à partir du charbon), des énergies fossiles émettant une grande quantité de CO2 durant leur combustion.

Or, le nouveau procédé de fabrication développé par la SSAB consiste à remplacer le charbon par de l’hydrogène produit à base d’énergie renouvelable. Cette production émet donc de l’eau comme produit résiduel à la place du carbone initial. 

« Le premier acier sans énergie fossile au monde n’est pas seulement une percée pour SSAB. Il représente aussi la preuve qu’il est possible de faire la transition et de réduire considérablement l’empreinte carbone mondiale de l’industrie sidérurgique. Nous espérons que cela en inspirera d’autres à vouloir également accélérer la transition verte », a déclaré Martin Lindqvist, PDG de SSAB.

La production et la commercialisation du nouvel acier « vert » sont prévues pour 2026. Ce dernier sera tout d’abord essentiellement utilisé dans la construction automobile, afin de réduire l’empreinte carbone à chaque étape du cycle de vie du véhicule. Mais il pourrait aussi intégrer bien d’autres secteurs industriels. Inspirant !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Laporte Experts Conseils inc.
  • Alifab
  • Merkur
  • OCO Technologies inc.
  • GBI experts-conseils
  • Drouin Ressources Humaines
  • EMS
  • Seneca Experts Conseils
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.