Des taxis aériens !

, par Elsa Moreira.

 

L’évolution de la technologie ne cesse de nous surprendre, et pourrait changer notre quotidien.

 

Un emploi pour vous?

 

La nouvelle révolution industrielle a un impact sur une multitude d’industrie, dont celle de l’automobile. De nos jours, nous avons toutes sortes de voitures, toutes plus performantes et écologiques les unes que les autres. Sur le site TheEngineer, Stuart Nathan explique que nous pourrions voir apparaître dans un futur rapproché des transports en commun volants et complètement électriques !

 

En effet, les ingénieurs sont de plus en plus attirés par le faible coût des moteurs électriques comparés aux turbines au gaz et aux réacteurs, et aussi par les faibles émissions de carbone et les faibles émissions sonores des appareils fonctionnant à l’électricité.

 

Les ingénieurs civils s’intéressent donc à l’électricité pour faire fonctionner des avions sur de courtes distances, de villes en villes par exemple. En effet, tandis que les jets sont les rois incontestés du ciel en ce qui concerne les voyages internationaux, les trajets plus courts seraient assurés par des avions bimoteurs, qui sont aujourd’hui pris pour cible par les innovations aérospatiales.

 

Certaines grandes compagnies comme Airbus ou Boeing ont déjà commencé à fabriquer des avions électriques. Airbus a même réussi à faire voler son premier avion électrique, le E-Fan, au-dessus de la Manche en 2014. Le test d’un autre prototype, le E-Fan Plus, utilisant le kérosène pour recharger les batteries et étendre la durée de vie de l’avion, est prévu pour 2019.

 

Airbus a également investi dans le développement d’avions urbains, en collaboration avec Italdesign, une compagnie italienne, et a commencé le développement de véhicules aériens urbains. Ces véhicules, pouvant transporter deux à quatre passagers, voleraient tout en étant connecté à un module aérien ou terrien.

 

Le directeur général en charge de l’électrification d’Airbus, Glenn Llewellyn, a déclaré que ce genre de véhicules pourrait être complètement électrique ou hybride. Cela dépendra des moyens disponibles pour recharger l’énergie des appareils. Il faudra également trouver plusieurs équilibres pour faire fonctionner les avions, comme l’équilibre entre la solidité des matériaux et le poids du véhicule, mais l’un des points les plus importants est la gestion de la chaleur, qui nécessite des composants en plus pour refroidir l’appareil.

 

Un surplus de chaleur pourrait aussi limiter les possibilités d’utilisation d’une technologie intéressante pour l’aviation électrique : la supraconductivité. Cette technologie n’est malheureusement pas encore assez développée pour être utile, et les supraconducteurs doivent aussi être refroidis par des composants spéciaux, ce qui influe encore une fois sur le poids de l’appareil.

 

Espérons que les diverses technologies de l’aviation électrique évoluent assez pour que nous puissions bientôt voyager en taxis volants !

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.