Des drones qui peuvent détecter les manifestants violents

, par Alexis Vailles.

Voilà une technologie qui pourrait aider la police à écarter d’une foule les manifestants violents…

En plein sommet du G7, il est tout à fait d’actualité de parler d’une technologie qui opère dans le secteur… des manifestations !

Le projet en question, baptisé Eye in the Sky, est le fruit d’une collaboration entre l’Université de Cambridge, aux États-Unis et L’Institut National de la Technologie, en Inde. Ensemble, les chercheurs ont développé une technologie de détection par image qui permet, une fois ajoutée à un drone, d’identifier les manifestants dans une foule qui adoptent un comportement violent. Un article publié sur Interesting Engineering nous en parle.

Un emploi pour vous?

 

Comment ça marche ?

Monté sur des drones standards de type Parrot AR 2.0, Eye in the Sky fonctionne grâce à trois types de détection par image qui s’enchaînent.

D’abord, une détection de type feature pyramid network (FPN) permet d’identifier chaque occupant de la foule. Ensuite, un système ScatterNet Hybrid Deep Learning network (SHDL) permet de détecter la pose prise par chacun de ces humains. Finalement, selon les poses des manifestants et le mouvement de leurs membres, une machine à support vectoriel (SVM) permet d’identifier les individus engagés dans une pratique violente.

Testé pour l’instant sur de plus petites foules (de l’ordre de quelques dizaines tout au plus), Eye in the Sky montre des résultats satisfaisants, mais qui restent encore à perfectionner.

Pour une foule test avec un seul individu violent, le système montre une efficacité de 94 % à le détecter. Pour deux individus violents, ce nombre baisse à 90,6 %, puis baisse encore à 84 % pour en détecter 5.

Bref, bien qu’Eye in the Sky ne soit pas encore parfait, il présente toujours des résultats au-dessus des 80 %, pour n’importe quel nombre d’individu violent testé.

Les chercheurs ont d’ailleurs formulé leur intention de perfectionner leur invention afin d’en augmenter l’efficacité et la vitesse de détection.

 

Controverse ?

Considéré comme intrusif par certains, il est évident qu’Eye in the Sky est un projet qui attire son lot de controverses.

Certains le comparent aux technologies que l’on retrouve dans certains films de science-fiction, où il est possible pour les autorités d’observer leurs citoyens.

D’autres critiquent aussi l’augmentation du pouvoir de force qu’il pourrait donner aux policiers lors des manifestations.

Chose certaine, la technologie étant encore embryonnaire, on n’en retrouvera pas à l’actuel G7…

 

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.