Les États-Unis émettraient 60 % plus de méthane que les estimations, selon un rapport

, par Tahiry Andrianantenaina.

Ce serait essentiellement l’industrie pétrolière qui serait en cause de cette hausse…

Selon le site Interesting Engineering, une nouvelle étude menée aux États-Unis estime que les Américains émettent 60 % de méthane de plus que ce que leur gouvernement a initialement estimé.

En effet, les chercheurs de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) se seraient complètement trompés dans leur estimation. Actuellement, l’industrie pétrolière et gazière américaine émettrait en réalité plus de 13 millions de tonnes (2,3 % de la production brute) de méthane chaque année, ce qui est bien plus que le chiffre donné par l’Agence (1,4 % de la production brute de gaz américain).

Un emploi pour vous?

 

Les raisons d’un tel niveau d’émission

Diverses entités américaines (l’Université de Colorado à Boulder et les chercheurs de l’Administration nationale océanique et atmosphérique, entre autres) accompagnés de 16 institutions de recherche du monde entier ont collaboré ensemble pour trouver ce résultat. Ils ont porté l’étude sur plus de 400 plates-formes de puits et six bassins de pétrole et de gaz.

Toutes les installations connues ont fait l’objet d’étude et de mesure. « Cette étude fournit la meilleure estimation à ce jour sur l’impact climatique de l’activité pétrolière et gazière aux États-Unis », a déclaré Jeff Peischl, auteur et membre éminent de CIRES.

Mais comment expliquer de telles émissions de méthane ? Selon les chercheurs, les fuites proviennent surtout d’équipements défectueux et de dysfonctionnements durant le processus de production de gaz.

En comparaison, ces fuites ont causé sur l’année 2015 autant de dégât sur l’environnement que toutes les centrales à charbon du pays sur la même année.

Ils expliquent aussi que cette erreur d’estimation s’explique par des méthodes de mesure qui ne prennent pas en compte les émissions survenant dans des conditions inhabituelles, comme les pannes par exemple.

 

Situation très inquiétante

Chez nos voisins du Sud, la situation est donc alarmante. Les chiffres actuels montrent que le méthane est devenu 80 fois plus dangereux pour la planète que le dioxyde de carbone au cours des 20 dernières années. Par ailleurs, du fait de sa propriété moléculaire unique, le gaz méthane est 21 fois plus efficace pour emprisonner la chaleur dans l’atmosphère que le CO2. Pour toutes ces raisons, il est donc devenu la principale cause du réchauffement climatique.

En plus de détruire l’environnement, les fuites de méthane coûtent également beaucoup d’argent aux propriétaires d’entreprise, sans parler du gaspillage énorme qu’elles représentent.

Mais si la situation est inquiétante, les scientifiques de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique restent toutefois persuadés qu’il est possible de baisser considérablement les émissions de gaz au niveau mondial avec plus de rigueur dans la surveillance. La solution est donc la prise de conscience de toutes les entités concernées…

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.