Facebook, Google, Microsoft et Twitter joignent leurs forces pour améliorer la mobilité des données

, par Alexis Vailles.

Les quatre géants de l’informatique et du web s’unissent pour une rare fois et créent une nouvelle plateforme…

La nouvelle plateforme, nommée Data Transfer Project (DTP), est de type Open Source et vise à établir une manière commune aux utilisateurs du web d’insérer et d’extraire des données lors de l’utilisation de services en ligne.

L’objectif est simple : permettre à un utilisateur ayant besoin d’entrer ses données personnelles sur un site web de le faire automatiquement à partir des données qu’il a déjà inscrites sur un autre site.

Un emploi pour vous?

D’un site à l’autre, les logiciels demandant aux utilisateurs d’entrer leurs données ne sont généralement pas compatibles entre eux, et l’usager se voit forcé d’entrer à nouveau ses informations personnelles.

Bien que le projet ne concerne pour l’instant que Facebook, Google, Microsoft et Twitter, les quatre géants invitent les autres sites et domaines web à se joindre au projet.

« Les contributeurs de Data Transfer Project croient que la portabilité et l’interopérativité sont essentiels à l’innovation », écrivent-ils sur le site web. « Rendre les services en ligne plus accessibles aux individus renforce la compétition et renforce leur pouvoir de consommateur ».

Les créateurs de la plateforme précisent que le projet est encore en cours de développement, mais invitent tous les intéressés à tester le produit, l’analyser, et apporter des commentaires ou des suggestions d’améliorations.

 

Comment ça fonctionne ?

« Transférer vos données entre deux services peut être compliqué parce que chaque service est conçu différemment et utilise différents types de données qui peuvent nécessiter des paramètres et des contrôles de confidentialité uniques », écrit Facebook.

Le Data Transfer Project permet donc de contourner ces difficultés techniques grâce à un processus fonctionnant en trois étapes.

D’abord, la plateforme extrait les données déjà existantes d’un utilisateur en provenance d’un site web. Elle procède ensuite à l’encodage de ces données dans un format commun, pour finalement les transférer de façon sécuritaire vers un nouveau site où elles sont requises par l’usager.

 

Méfiance

L’annonce de la nouvelle plateforme laisserait toutefois certains sceptiques, principalement à cause du scandale Cambridge Analytica qui avait secoué Facebook en mars dernier.

Il avait alors été révélé que Facebook avait vendu illégalement les données personnelles de 87 millions de ses usagers à la firme britannique de marketing politique Cambridge Analytica.

Une nouvelle qui a depuis attiré la méfiance de nombreux usagers du web envers les géants de l’internet lorsqu’intervient la gestion de leurs données personnelles.

L’objectif de la nouvelle plateforme s’inscrirait néanmoins dans une série de tentatives visant à démontrer leur volonté d’être plus transparents.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.