Un ingénieur aveugle règle l’un des plus grands problèmes de Facebook

, par Elsa Moreira.

En voulant aider les utilisateurs malvoyants, cet ingénieur pourrait améliorer l’expérience de tous les utilisateurs.

 

Une équipe travaillant pour Facebook, menée par un ingénieur aveugle, détient possiblement la solution pour l’un des plus grands problèmes sur Internet : l’analyse des images et l’élimination des images inappropriées. Un article publié sur CNBC nous parle de ce projet…

Un emploi pour vous?

 

Matt King, né avec une rétinite pigmentaire, a progressivement perdu la vision jusqu’à être complètement aveugle à la fin de ses études de génie. De ce handicap nait chez lui le désir de créer un écran pouvant « lire » aux malvoyants les images, soit par des signaux audio, soit par un appareil en braille. Ayant auparavant travaillé avec IBM sur un projet qui a abouti au premier lecteur d’écran en 1998, c’est en 2015 qu’il est repéré par Facebook. Il occupe depuis le poste de chef de l’équipe ayant abouti à la solution recherchée…

 

Facebook estime que plus de 2 milliards de photos sont partagées sur leur réseau. Une situation où une solution automatisée a beaucoup plus de valeur qu’une vérification manuelle. Ainsi, l’équipe de Matt King a travaillé à des solutions pour les utilisateurs malvoyants de la plateforme, mais leur travail pourrait également servir à détecter les contenus violant les termes et conditions de service, ou que les publicitaires voudraient éviter.

 

L’équipe de Matt utilise comme support pour le projet le travail qu’il a effectué chez IBM, et essaie de créer des options pour les personnes malvoyantes ou malentendantes, comme des sous-titres sous les vidéos ou un moyen de naviguer sur le site en utilisant seulement des signaux audio. Elle travaille notamment sur une option de « texte alternatif automatisé » qui serait lu aux utilisateurs malvoyants pour décrire les images du site.

 

Quand cette option a été lancée en avril 2016, elle n’était disponible qu’en cinq langues sur les appareils iOS, et ne pouvait décrire qu’une centaine de concepts basiques, comme le fait que quelque chose ou quelqu’un soit à l’intérieur ou à l’extérieur, ou des actions basiques comme sourire. Aujourd’hui, cette option est disponible en une trentaine de langues, autant sur le site Web que sur les appareils iOS et Android. L’option peut à présent décrire plusieurs centaines d’actions et de situations, comme la marche, la danse et la musique.

 

Même si cette option est faite principalement pour les utilisateurs malvoyants, développer un logiciel permettant d’analyser les images peut être utile pour tout le monde. Ainsi, en décembre dernier, le texte alternatif automatisé sur Facebook a été mis à jour et désormais, il permet non seulement aux personnes malvoyantes de savoir qui est sur les photos, mais aussi au reste des utilisateurs de savoir s’il existe sur le site des photos d’eux sur lesquelles ils ne sont pas identifiés, et si quelqu’un utilise des photos d’eux sans leur permission.

 

Utiliser la technologie pour mieux « voir » les images peut aussi permettre d’identifier si un contenu est choquant ou dérangeant, ce qui est devenu un problème très important pour les publicitaires ces dernières années. En effet, il est difficile de déterminer si un contenu est convenable, mais la technologie développée par l’équipe de Matt King pourrait aider à résoudre ce problème à l’échelle de Facebook, en plus de faciliter la navigation des malvoyants sur le site.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.