-->

Job de rêve : Prinoth recherche un expert technique!

, par Génie-inc.

L’avancement vous intéresse? Le chanceux ingénieur senior devrait être à la tête du département d’assurance qualité dans la prochaine année… 

Prinoth, c’est une multinationale spécialisée en gros véhicules sur chenilles, dont l’assemblage se fait à leur usine de Granby. 

C’est là où l’entreprise recherche un expert technique en assurance qualité, et un vrai expert en matière de mécanosoudés auprès de la ligne d’assemblage! 

Un emploi pour vous?

« Éventuellement, l’expert sera à la tête du département assurance qualité dans la prochaine année », souligne le partenaire d’affaires, capital humain de Prinoth Marc-Alain Guérin

En effet, on recherche de la relève et de l’expertise chez Prinoth. Les employés y restent souvent toute leur carrière, comme c’est le cas de l’actuel chef du département assurance qualité, qui approche de la retraite. 

« Quand les gens rentrent chez Prinoth, ils ne partent pas, constate avec joie M. Guérin. Les employés avec plus de trente ans d’ancienneté, ça ne se compte même pas sur deux mains! Tout le monde se connaît, et tout le monde aime travailler ensemble. »

Impressionnant pour une entreprise de 250 employés! L’équipe d’assurance qualité, elle, est constituée de six pros qui ont « vraiment beaucoup de plaisir ensemble », souligne M. Guérin. «Ils sont hot à voir aller! »

Ah oui, en passant… le salaire dépasse les 100 000 $. 


TVA a tourné une présentation de Prinoth a Granby. À voir!
Source : Facebook/PRINOTH Granby.

L’expert technique en assurance qualité

Parlons un peu du poste. Dans le cadre de ses fonctions, l’expert technique en assurance qualité fait « un petit peu de gestion, mais c’est quand même un poste très hands on », indique M. Guérin. 

Plus précisément, il sera appelé à : 

  • Être la référence en assurance qualité au sein de l’organisation;
  • Participer à l’évaluation et sélection des fournisseurs;
  • Effectuer le mesurage CMM Faro et Handy Scan;
  • Validation et inspection premier article (FAI- First Article Inspection, processus PPAP);
  • Gérer l’accréditation CWB;
  • Rédiger des documents techniques tel que plan d’inspection, procédure et rapport concernant les mécanosoudés;
  • Résoudre des problèmes qualité sur la ligne de production;
  • Effectuer des recommandations techniques à l’ingénierie;
  • Effectuer les audits système qualité et de procédés et mettre en application les requis;
  • Être impliqué de façon active auprès des fournisseurs afin de minimiser les risques inhérents à la qualité des composantes sur la chaîne de production.

Bref, l’expert devra être… un expert! Il devra aussi entretenir les relations avec les fournisseurs, qui sont parfois gros, mais parfois très petits. Les pièces proviennent en effet de différentes entreprises, auxquelles il faut parfois dire les quatre vérités. 

« Il faut être capable de sortir les crocs quand c’est le temps », rigole M. Guérin.

Mais au-delà de tout ça, Prinoth recherche « quelqu’un de motivé qui a le goût d’en apprendre, et qui adore le travail d’équipe. Il travaillera avec plusieur équipes multidisciplinaires sur plusieurs projets », explique le partenaire d’affaires, capital humain de Prinoth.

Voici les compétences idéales recherchées pour le poste :

  • BAC en génie des matériaux et de la métallurgie ou formation équivalente;
  • Expertise en soudure, en norme CWB, ASW et ISO, métrologie et lecture de plan;
  • Certification inspecteur CWB;
  • Être capable de lire et comprendre les dessins techniques de pièces mécaniques;
  • Habiletés en gestion de processus et de système qualité, tel que ISO;
  • Bilingue autant à l’oral qu’à l’écrit (français et anglais);
  • Faire preuve d’excellentes habiletés de communications verbales et écrites;
  • Disponible pour déplacements réguliers dans plusieurs régions du Québec et à l’international (occasionnel).

Ça vous représente? Vous devriez vous jetez vite sur votre CV, parce que ça semble être le paradis chez Prinoth.

L’horaire de travail est variable, et tout le monde est en télétravail présentement à cause de la COVID-19. Après la pandémie, le télétravail sera également possible quelques jours par semaine, et il y a un horaire d’été!

Dès la première année, il y a de nombreuses semaines de vacances prévues, et ce, en tenant compte également de l’expérience du nouvel employé. Pour vous donner une idée, un employé n’ayant aucune expérience (zéro) a au départ 19 jours de vacances, et ça, c’est sans compter les deux semaines de vacances à Noël!

« On prend beaucoup soin de nos employés, indique M. Guérin. Un employé heureux, c’est un employé qui va t’en donner deux fois plus! »

Quoi d’autre? L’équipe profite d’une cafétéria subventionnée. « Il y a des repas complets vraiment santé : aiglefin, saumon, un bar à salade, et ça ne coûte vraiment pas cher… Il y a aussi un petit côté junk, parce que ce n’est pas tout le monde qui mange du petit d’aiglefin au pesto! » rigole M Guérin.

« On est gras dur chez Prinoth », conclut le partenaire d’affaires, capital humain.

Vous voulez être gras dur aussi? Faites parvenir votre candidature au plus vite!

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.