-->

La gentillesse n’est pas toujours la meilleure option pour progresser dans votre carrière

, par Alexis Vailles.

Parfois, faire preuve de bons sentiments peut faire ombrage à vous aspirations personnelles…

Vous évitez de trop vous imposer au travail pour ne pas brusquer vos collègues et vous attirer une mauvaise réputation? Cela peut bien vous réussir pour entretenir de bonnes relations au bureau. Mais sur le long terme, adopter une telle attitude en permanence peut s’avérer nuisible pour votre carrière

Comment donc s’imposer sans mal paraître et s’attirer les foudres des autres? Un article publié sur Fast Company nous propose quelques conseils en la matière.

Un emploi pour vous?

En vedette
Comblé
Poste ingénieur
Fédération québécoise des municipalités
Montreal, Quebec, CA
4 Déc. 2019 Consulter

 

Pourquoi se montrer gentil au travail?

Rassurez-vous, le monde du travail n’est pas encore sombré dans la méchanceté et l’individualisme à tout prix. Selon une étude récemment menée auprès de 1000 employés américains par l’entreprise Fierce, la gentillesse serait plutôt courante au travail.

En effet, 63% des répondants à l’étude disent ne pas avoir partagé un ennui ou un feedback négatif pour éviter d’être perçus comme étant négatifs, non-coopératifs et combatifs.

Selon Fierce, il y a en fait trois raisons pour laquelle un employé fait usage de gentillesse dans le cadre de son travail :

  • Le travail est plus agréable lorsque l’on s’entend bien avec ses collègues;
  • Nos demandes sont plus souvent remplies lorsque l’on fait preuve de gentillesse;
  • De meilleures opportunités s’offrent à ceux qui sont appréciés des autres.

La gentillesse peut donc se montrer gagnante dans certaines situations. Elle doit toutefois être pratiquée avec parcimonie…

 

La gentillesse vient avec un coût

Éviter de faire preuve d’autodétermination pour ne pas froisser ses collègues de travail peut ainsi nuire au développement de votre carrière. Il est toutefois important de se montrer critique pour faire avancer soi-même et l’entreprise.

« Parfois, certains employés tentent d’embellir une rétroaction négative pour que le message passe mieux », explique Stacey Engle, présidente de Fierce. « Cette attitude draine toutefois beaucoup de temps et d’énergie ».

Cela est particulièrement nuisible dans des situations où une personne occupant un poste de gestion évite de confronter les employés, ou relègue ses rétroactions négatives au département de ressources humaines.

Au final, lorsque l’on instaure une culture de demi-vérités, de messages indirects et de non-dits au nom de la gentillesse, cela finit par être beaucoup plus nuisibles sur le moral des troupes que si l’on confronte les gens directement lorsqu’un problème les concerne.

 

Créer une culture de communication

La solution pour éviter cette délicatesse sans compromettre l’atmosphère qui règne au sein d’une entreprise est donc d’établir un système clair où les critiques constructives et les rétroactions sont encouragées et respectueuses.

Ainsi, un gestionnaire doit faire preuve de transparence, d’intelligence émotionnelle et de franchise pour passer des remarques d’une manière efficace et objective. Et les employés doivent faire preuve d’ouverture et laisser leur orgueil de côté.

Par conséquent, il est de circonstance de redéfinir ce que signifie la gentillesse au travail. Est-ce d’éviter de froisser ses collègues, à n’importe quel prix? Selon Stacey Engle, il s’agit plutôt de rechercher ce qui est « meilleur pour tout le monde » et de se montrer respectueux.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.