-->

Les constructeurs sommés de prioriser l’efficacité énergétique

, par Vincent Orellana-Pepin.

Le tournant vert est arrivé dans le domaine de la construction, et les développeurs immobiliers n’ont plus que quelques mois pour se plier aux nouvelles normes.

C’est le 27 juin 2020 que sont entrées en vigueur les nouvelles règlementations du premier chapitre du Code de construction du Québec sur l’efficacité énergétique des bâtiments. Toutes les nouvelles directives qui y sont énumérées sont basées sur des données qui proviennent du Conseil national de recherches du Canada. 

Pour permettre aux constructeurs de s’adapter aux nouvelles mesures, la Régie du bâtiment du Québec leur a accordé une période transitoire qui prendra fin le 27 décembre 2021. Les travaux après cette date, qu’ils soient sur de nouvelles constructions ou des agrandissements à d’anciennes structures, devront donc répondre aux nouvelles normes. 

Un emploi pour vous?

Survol des changements

Quelles sont les constructions soumises à ces nouvelles réglementations ? Il s’agit des bâtiments de type commercial, institutionnel et industriel. Les édifices d’habitation de plus de 3 étages ou de plus de 600 mètres carrés sont aussi concernés. 

Toutes les nouvelles mesures partagent le même objectif, celui d’augmenter l’efficacité énergétique des bâtiments, diminuant ainsi considérablement leur consommation en électricité et en énergies fossiles. 

La quantité de nouvelles règlementations est importante, mais les principales modifications concernent l’amélioration de l’isolation thermique des portes et de fenêtres, ainsi que de toutes les composantes de constructions en contact avec le sol ou avec l’extérieur. 

Il y a maintenant une limite à la puissance des éclairages intérieurs dans l’objectif de réduire leur consommation d’électricité.

Les normes indiquent également que les installations de chauffage et de ventilation doivent effectuer de la récupération de chaleur.

Effets concrets des nouvelles normes

La totalité des nouvelles mesures permettra une amélioration moyenne de 27,9% de la performance énergétique globale des bâtiments. Pour les propriétaires et les locataires, cela se traduira en une diminution d’environ 20 millions de dollars par an de leur facture énergétique. 

En termes d’économie d’énergie engendrée par les changements au code de la construction, cette diminution équivaut à la consommation énergétique de 70 000 maisons. De plus, la quantité de gaz à effet de serre que les nouvelles mesures permettront d’éliminer est égale aux émissions de quasiment 18 000 voitures. 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • EMS
  • OCO Technologies inc.
  • Seneca Experts Conseils
  • GBI experts-conseils
  • Laporte Experts Conseils inc.
  • Drouin Ressources Humaines
  • Alifab
  • Merkur
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.