Polytechnique : un demi-million pour la recherche en énergie propre

, par Alexis Vailles.

Avec ce financement, la Poly contribuera au développement d’un plan électrique dans la transition énergétique du pays.

À la fin du mois d’août, la Polytechnique s’est vue octroyée un versement de 500 000 $ de la part du gouvernement fédéral en appui à un réseau d’activités de « modélisation et d’analyse » relatives à l’électricité.

Ce versement permettra d’améliorer la mobilisation, la coordination et l’échange d’information entre les chercheurs, les modélisateurs et les intervenants, dans l’objectif d’élaborer un plan soutenant la transition énergétique au Canada.

Un emploi pour vous?

Plus précisément, les chercheurs de la Poly aideront le gouvernement à cibler quelles stratégies, quels projets et quels investissement effectuer dans le secteur de l’électricité propre.

Ces projets ciblés devront aussi favoriser l’efficacité énergétique, la croissance économique, le développement des régions et la protection de l’environnement.

« Au cœur de la lutte aux changements climatiques, notre implication dans ce projet se traduira par un solide soutien analytique permettant d’orienter efficacement les politiques et les investissements vers les énergies renouvelables, au profit du bien commun », déclare sur le site de la Polytechnique le directeur général adjoint et directeur de la formation et de la recherche, François Bertrand.

Outre la Poly, l’Institut de l’énergie Trottier et Ressources naturelles Canada sont également investis dans le projet.

« L’électrification profonde de l’économie comporte une part d’inconnu. Des preuves solides, destinées à éclairer l’élaboration des politiques et la prise de décision, sont nécessaires pour guider cette transition », estime le directeur de l’Institut de l’énergie Trottier, Normand Mousseau. « La mise en place de capacités de modélisation et d’analyse renforcera notre possibilité de tirer parti des opportunités et d’atténuer les risques qui y sont associés. »

Ce financement d’un demi-million intervient dans le cadre d’un plan de 180 milliards $ de la part du fédéral destiné aux projets de transport en commun, d’infrastructures vertes, d’infrastructures sociales, de routes de commerce et de transport, et d’aide aux collectivités du Nord du pays.

Pour représenter le gouvernement du Canada, la députée d’Outremont Rachel Bendayan était d’ailleurs présente à l’annonce du financement.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.