-->

Que savons-nous de l’édifice partiellement écroulé en Floride?

, par Vincent Orellana-Pepin.

Tôt le matin du 24 juin, une série de condos à Surfside en Floride, à seulement quelques kilomètres de Miami, s’est effondrée. Neuf personnes sont officiellement mortes et plus de 150 autres manquent encore à l’appel.

C’est autour de 1h30 du matin que la tour de 12 étages située au 8777 Collins Avenue s’est partiellement écroulée. Les autorités n’ont pas encore déterminé la cause de la catastrophe. 

Le maire de Surfside, Charles Burkett, affirme qu’il n’y a aucune raison pour un édifice de s’effondrer de la sorte. « À moins que quelqu’un enlève les supports directement sous le bâtiment. On dirait qu’une bombe a explosé, mais nous sommes pas mal certains qu’une bombe n’a pas explosé », a affirmé M. Burkett en entrevue au réseau NBC. 

Un emploi pour vous?

L’édifice a été construit dans les années 1980, et des travaux avaient lieu sur sa toiture avant son écroulement. Il est impossible pour l’instant de dire si ces travaux ont eu un impact sur l’accident.

Une cause difficile à déterminer

Une étude effectuée par Shimon Wdowinski, professeur à l’Institut de sciences environnementales de Florida International University, indique que l’édifice en question a montré des signes d’affaissement pendant les années 1990, au rythme de quelques millimètres par an. Le professeur Wdowinski ne croit pas que cet affaissement graduel soit la cause de l’écroulement, mais qu’il aurait très bien pu y contribuer.

Les experts ont longtemps prévenu les développeurs immobiliers de la région quant aux risques de construire des édifices de la sorte sur des îles de sable. « Si l’une des parties de l’édifice se déplace par rapport à l’autre, cela pourrait causer de la tension et des fissures », a expliqué M. Wdowinski à CNN.

D’autres bâtiments du secteur ont parfois dû être fermés après avoir subi des inspections. Bien que la cause exacte de l’effondrement reste à déterminer, les bâtiments similaires de la région vont maintenant sûrement devoir être inspectés et analysés de nouveau. 

Peter Zalewski, de la compagnie immobilière Condo Vultures, affirme que la catastrophe marquera définitivement le début de grands changements pour les tours à condominiums de la région. 

Dommages causés par l’eau

Une équipe de journalistes du New York Times a été la première à rapporter qu’une étude effectuée en octobre 2018 mentionnait des trouvailles inquiétantes. Le béton sous la terrasse de la piscine et autour du garage de stationnement était gravement endommagé. 

Les fissures et l’écaillage causés au béton étaient dus à de la protection fautive contre les dommages d’eau. Puisque la couche protectrice était installée sur une dalle de béton plate plutôt qu’inclinée, l’eau ne pouvait pas se drainer adéquatement. 

L’étude mentionne également que « le remplacement de la protection contre l’eau serait long, coûteux et très dérangeant pour les locataires. La détérioration du béton doit être réparée dans des délais raisonnables. » Ce qui n’a évidemment pas été fait… avec les potentielles conséquences que l’on connaît, malheureusement. 

 

Crédit photo Wikipedia



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • GBI experts-conseils
  • Laporte Experts Conseils inc.
  • Alifab
  • EMS
  • OCO Technologies inc.
  • Seneca Experts Conseils
  • Merkur
  • Drouin Ressources Humaines
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.