Comment réduire les bouchons de circulation « fantômes »

, par Elsa Moreira.

Ces solutions pourraient mettre fin aux heures interminables de trafic le matin…

Nous avons tous déjà fait l’expérience d’un embouteillage qui n’avait aucune raison d’exister. Durant ce genre de moments, notre frustration ne fait que grandir tandis que nous avançons et que nous découvrons qu’il n’y a absolument rien qui stoppe le trafic. Heureusement, un article publié sur Live Science nous fait état d’une éventuelle solution qui pourrait changer la donne…

 

Un emploi pour vous?

En vedette
Comblé
Ingénieur(e) civil(e)
Origin Enquêtes technico-légales inc.
2113A, boulevard Saint-Régis, Dollard-Des Ormeaux (Québec), H9B2M9,
15 Nov. 2018 Consulter
Un espacement égal

Selon Berthold Horn, un professeur en science informatique au MIT, les bouchons « fantômes » ont une propriété émergente du flot des véhicules sur une autoroute. Un bouchon fantôme débute lorsqu’une voiture ralentit ne serait-ce qu’un peu dans un trafic dense, ce qui force la voiture derrière à ralentir encore plus, et ainsi de suite.

Horn a travaillé pendant des années sur une solution pour les bouchons fantômes, et en a trouvé une : en divisant la différence entre les voitures devant et celles derrière, l’espacement des voitures dans un flot de trafic peut atténuer les bouchons fantômes en diminuant l’effet de ralentissement subi par les voitures qui suivent. Horn appelle cette méthode le « contrôle bilatéral », et explique qu’elle peut être mise en œuvre en faisant des modifications simples aux régulateurs de vitesse que possèdent beaucoup des voitures récentes. Cela fonctionnera en attendant que les voitures fonctionnant en réseau les unes avec les autres ne deviennent une réalité sur les routes.

À Londres, où la banlieue s’étend sur des kilomètres et des kilomètres, une solution similaire a été adaptée : des lignes perpendiculaires à la voie ont été tracées au sol afin de donner aux automobilistes un repère de distance à conserver avec l’autre automobile. La solution a jusqu’ici donné des résultats satisfaisants.

 

Un respect des distances de sécurité

Les bouchons sont causés par plusieurs facteurs, comme l’état des routes ou la densité du trafic, mais les bouchons fantômes peuvent faire empirer les choses, selon Horn. En effet, une étude récente des chercheurs du MIT a prouvé que résoudre le problème des bouchons fantômes pourrait permettre aux États d’économiser des milliards. Grâce à une modélisation informatisée du trafic, ils ont remarqué que respecter les distances de sécurité, au lieu de coller les voitures de devant comme le font beaucoup d’automobilistes, pourrait permettre un trafic tout aussi dense, mais plus rapide. De plus, cela évitera aux autorités d’avoir à construire de nouvelles voies, voire de nouvelles routes, ce qui coûte cher.

 

La sagesse animale

La méthode de contrôle bilatéral est similaire aux méthodes des poissons et des oiseaux, qui gardent une certaine distance entre eux pour éviter de se rentrer dedans lorsqu’ils sont dans de grands groupes. Cependant, les humains ont plus de difficultés à mesurer les distances, alors jusqu’à ce que les systèmes de contrôle bilatéral par modifications des régulateurs de vitesse ne deviennent communs, les bouchons fantômes ne pourront disparaître complètement.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.