Restructuration chez SNC-Lavalin

, par Alexis Vailles.

Une fusion et la fin des soumissions sur des contrats à prix fixe : du ménage est à venir chez SNC…

La firme de génie-conseil SNC-Lavalin a annoncé ce matin s’attendre à des résultats « nettement inférieurs » aux prévisions pour l’année 2019.

L’entreprise a ainsi fait part de son intention de mettre en place plusieurs actions de restructuration afin de redresser l’entreprise, notamment en réduisant les risques financiers de ses activités.

Un emploi pour vous?

Deux changements majeurs sont à prévoir : la fin des contrats clé en main à prix forfaitaire, et la fusion de deux unités en une seule branche.

En se concentrant sur des « activités à haut rendement et à croissance élevée », l’entreprise espère redresser ses états financiers et améliorer ses flux de trésorerie.

 

Plus de soumissions aux contrats à prix fixes

La firme annonce donc cesser ses soumissions à des contrats clé en main à prix forfaitaire (CMPF), c’est-à-dire dont le montant versé est fixe. Des dépassements de dépenses et de temps sont fréquents dans ce type d’ententes, ce qui se traduit par des pertes pour l’entreprise.

« Les projets clé en main à prix forfaitaire sont la cause première des problèmes de rendement de [SNC-Lavalin]. En abandonnant ce type de contrats et en le dissociant de ce qui est par ailleurs une entreprise saine et solide, nous nous attaquons à la source du problème », a déclaré par voie de communiqué Ian L. Edwards, président et chef de la direction par intérim.

Ces activités seront regroupées sous la division SNCL Projets, tandis que les activités les plus profitables, comme les services d’ingénierie, les services de conception, le secteur nucléaire et les services de maintenance, seront quant à elles regroupées sous la division SNCL Services d’ingénierie.

Présentement, la firme possède plusieurs contrats de type CMPF, dont le Réseau express métropolitain (REM), commandé par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

En tout, SNC-Lavalin en a présentement pour 3,2 milliards $ de contrats à prix fixe dans son carnet de commande. La société s’est engagée à respecter ses engagements pour ces contrats en cours.

 

Une nouvelle branche

Le secteur Ressources de l’entreprise, qui regroupe ses activités sur le pétrole, les gaz, les mines et la métallurgie, sera de plus fusionné à l’unité d’exploitation Construction des infrastructures, pour ne former qu’une seule branche.

« À l’avenir, cette réorganisation nous permettra de nous concentrer sur les opportunités de croissance et les capacités de gestion de projets de bout en bout que nous avons au sein de SNCL Services d’ingénierie, pour obtenir des résultats et des flux de trésorerie constants, avec une structure de capital allégée, pour nos actionnaires », prévoit M. Edwards.

La firme a également déclaré considérer « toutes les options » pour son secteur des ressources. Des actifs pourraient ainsi être vendus, notamment dans les activités pétrolières et gazières.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.