Travaillez-vous pour une institution toxique ?

, par Céline Gobert.

Si en plus de vous plaindre à votre conjoint dès votre retour à la maison, vous expérimentez l’une de ces situations au quotidien, la réponse est peut-être oui…

Avez-vous déjà eu l’impression de marcher sur des oeufs au travail ? Ou bien que vos opinions ne comptent pas ? Tremblez-vous à l’idée de faire des erreurs ? Éprouvez-vous des symptômes physiques de stress comme des maux de ventre ou de dos ?

Alors peut-être est-t-il temps de vous demander si la culture de l’entreprise pour laquelle vous travaillez n’est pas toxique pour vous… Pas certain ? Voici 6 signes qui ne trompent pas, selon Thrive Global.

Un emploi pour vous?

 

1 – Votre patron est un fou du contrôle

Et donc un adepte du micromanaging, sans cesse derrière votre dos à vérifier le moindre détail. Cette situation peut souvent entraîner un climat de travail à l’image du type de leadership en place, c’est-à-dire autoritaire et étouffant.

Le patron ne délègue jamais rien, et il n’y a que peu de place pour la discussion de groupe. Sous cette dictature, la créativité a du mal à émerger et l’apprentissage de nouvelles tâches est quasiment inexistant.

 

2 – Tout le monde se blâme les uns les autres

Il y a un problème ? C’est la faute du collègue ! L’ambiance est négative et personne ne veut assumer sa part de responsabilité. Vous vous retrouvez dans ce tableau cauchemardesque ? Votre meilleure option est encore de quitter ce champ de mines.

Impossible ? Ne participez pas aux conflits et ne les personnalisez jamais. Le mieux est d’indiquer le comportement qui pose problème, de communiquer avec assurance et de documenter tous les faits.

 

3 – Vous ne pouvez faire confiance à personne

Au bureau, les collègues forment des alliances et les gestionnaires montent les conseillers les uns contre les autres. Il n’est jamais très rassurant de dévoiler certaines informations ou de travailler en étroite collaboration.

Certains n’arrêtent pas de répandre leur négativité, critiquant tout et tout le monde, probablement vexés de ne pas avoir obtenu la promotion qu’ils méritaient ou encore en colère d’un changement dans la direction.

Survivre dans un tel environnement concurrentiel est fatiguant, pour ne pas dire insupportable. Restez intègre, mais pensez à peaufiner votre CV.

 

4 – Certains employés sont favorisés

L’un de vos collègues semble avoir gagné toutes les faveurs du boss en se liant d’amitié avec lui ou elle. Pire : il parvient à négocier un traitement préférentiel comme des augmentations de salaire, des congés supplémentaires ou des avantages spéciaux que vous ne parvenez jamais à obtenir.

Gardez un œil sur ces collègues qui passent beaucoup plus de temps avec leurs gestionnaires qu’ils ne devraient. Les rouages de la manipulation et du favoritisme sont peut-être déjà à l’oeuvre.

 

5 – Les gens sont traités comme des numéros

La direction considère son personnel comme des dépenses, et non pas de l’actif précieux. On se fout un peu de votre bonheur ou de votre bien-être. Tout ce qui compte est votre productivité et le profit.

Les seules conséquences possibles d’un tel milieu de travail pour les conseillers sont des niveaux élevés de stress, de roulement de personnel, d’absentéisme et d’épuisement professionnel.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.