Un nouveau carburant compétitif 100% renouvelable

, par Tahiry Andrianantenaina.

TotalEnergies annonce le lancement d’un carburant de compétition 100% renouvelable pour la prochaine saison de course automobile. Vraie ou fausse révolution ?

Cela fait longtemps qu’on parle de carburants qui ne seraient pas d’origine fossile. Résidus et huiles végétaux, fermentation alcoolique ; de nombreuses avenues sont déjà explorées par des chercheurs et ingénieurs. Mais d’apprendre que la course automobile elle-même pourrait bénéficier d’un biocarburant 100% renouvelable, c’est assez nouveau.

C’est ce que propose cependant l’entreprise énergétique française TotalEnergies (ou plus simplement Total), connue pour son engagement dans la production d’énergie propre pour le secteur très polluant du transport, et plus particulièrement celui du sport automobile.

Un emploi pour vous?

En 2021, la compagnie a déjà approvisionné les 24 Heures du Mans avec son biocarburant constitué de 10 % d’éthanol d’origine renouvelable. Et pour 2022, elle a mis au point un carburant de compétition 100 % renouvelable alliant selon ses dires performance et faible émission de CO2.

Au lendemain d’une COP26 sommes toutes assez décevante en matière d’engagements à stopper la production d’énergies fossiles, cette annonce constitue-t-elle une avancée vers la neutralité carbone ?

Vidéo (en anglais) de présentation du Excellium Racing 100, le nouveau biocarburant de TotalEnergies.

De l’énergie à base de résidus viniques

« Excellium Racing 100 » : voici le nom donné au carburant 100 % renouvelable destiné aux voitures de course que Total a développé. Il s’agit d’un véritable concentré de recherche et développement, qui a nécessité plus de deux ans de travail à une vingtaine de chercheurs ans, quelques 2 300 analyses en laboratoire, 6 000 heures d’essais sur banc moteur, ainsi que 8 500 heures de tests sur la route.

Ce biocarburant est composé à 100 % de biomasse issue de résidus viticoles tels que des marcs de raisin ou des lies de vin. Autrement dit, la société française ne va pas exploiter une vaste plantation agricole ni forestière pour extraire son biocarburant, puisque ce sont des déchets agricoles recyclés.

Ces matières premières vont subir une fermentation, une distillation et une déshydratation pour obtenir du bioéthanol. Celui-ci sera ensuite mélangé à l’ETBE (ethyl tertio butyl ether), un dérivé de l’éthanol produit à la raffinerie TotalEnergies pour donner en bout de ligne du biocarburant. 

En phase de recherche et de développement dans les laboratoires de l’entreprise depuis 18 mois, Excellium Racing 100 va faire une entrée remarquée lors de prochaine saison. Il approvisionnera effectivement le championnat du monde d’endurance de la FIA (WEC), dont les 24 Heures du Mans 2022, et l’European Le Mans Series (ELMS). Surprenant ! 

Crédit photo @TotalEnergies

Une révolution en marche ?

Alors que beaucoup de pays souhaitent se convertir aux voitures 100% électriques dans un horizon de 10 à 15 ans, le lancement du Excellium Racing 100 pourrait ravir les adeptes de moteurs à explosion qui ne se reconnaissent pas dans les systèmes électriques.

Encore faut-il que ce biocarburant fonctionne réellement dans le contexte extrême d’une course automobile, où il est nécessaire de conjuguer performance et endurance.

C’est ce que semble avoir assez bien réalisé le Excellium Endurance, constitué à 10 % de bioéthanol, au cours de l’année 2021. De plus, étant donné le contexte actuel, le WEC a fixé de nouvelles règles visant à réduire l’empreinte écologique des voitures de course. Le biocarburant 100% renouvelable de TotalEnergies arrive donc à point en promettant une réduction de 60% d’émission de carbone sur l’ensemble de son cycle de vie. 

« Notre cahier des charges répond à la fois à la directive européenne sur les énergies renouvelables, mais aussi aux spécificités d’un carburant de compétition destiné à des contraintes mécaniques extrêmes », explique Romain Aubry, responsable technique multi-énergies chez TotalEnergies.

Alors, est-ce que le Excellium Racing 100 constituera une solution d’avenir pour les véhicules traditionnels ? Sans doute, mais avec encore 40 % d’émission de carbone, il est probable que ce biocarburant ne sera pas le dernier ni le plus écoperformant à voir le jour au cours des prochaines années.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Merkur
  • Alifab
  • EMS
  • Drouin Ressources Humaines
  • OCO Technologies inc.
  • Seneca Experts Conseils
  • GBI experts-conseils
  • Laporte Experts Conseils inc.
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.