Peut-on vieillir dans l’industrie techno ?

, par Mélissa Pelletier.

Plus les travailleurs vieillissent, plus ils sont préoccupés par leur carrière et ont peur de perdre leur emploi…

L’âgisme dans le domaine de la techno est un débat très chaud. Débat qui n’échappe aux ingénieurs, puisque le monde du génie s’appuie constamment sur le développement et l’utilisation de nouvelles technologies. D’un côté, vous avez beaucoup de développeurs plus vieux qui se plaignent de la discrimination dont ils sont victimes. De l’autre, les compagnies qui insistent pour engager les candidats selon leur mérite, pas leur âge.

Nick Kolakowki s’est penché sur la question dans un article publié sur Dice.

Un emploi pour vous?

 

Peu importe à quel point l’âgisme existe ou pas dans le processus de sélection, c’est clair que les candidats s’en inquiètent. Selon un récent sondage publié sur Indeed, 43% des techniciens ont peur de perdre leur emploi à cause de leur âge. En plus, 18% affirment que l’inquiétude est constante, alors que le tiers avouent ne pas se sentir pris au sérieux par leurs collègues à cause de leur âge.

« Il y a une grande déconnexion ici. Une contradiction, même. Plus les travailleurs vieillissent, plus ils sont préoccupés par leur carrière. Pourtant, la plupart de leurs collègues ont la ferme conviction qu’ils peuvent encore beaucoup apporter à l’entreprise », conclut Indeed.

Même si les travailleurs de plus de 40 ans sont protégés par la loi civile aux États-Unis, ça n’a pas fait cesser le débat. L’année dernière, Dice a discuté avec Dan Lyons, le créateur de l’émission Silicon Valley diffusée sur HBO et un ancien éditeur de nouvelles, de son nouveau livre Disrupted: My Midadventure in the Startup Buble. Lyons a blâmé la culture techno de vouloir faire le plus d’argent le plus vite possible.

 

Je pense que ça débute avec les investisseurs, ce qu’ils veulent et la manière dont ils poussent pour l’obtenir. Je pense qu’ils sont convaincus qu’ils doivent investir dans la jeunesse. Brûlez-les, débarrassez-vous en, remplacez-les.

 

Bien sûr, ça n’aide pas lorsque des directeurs de compagnie, comme Mark Zuckerberg de Facebook, déclarent que « les jeunes sont juste plus intelligents ». Mais il y a des entreprises qui valorisent le savoir des développeurs plus âgés. Par exemple, Amazon Web Services a engagé beaucoup de personnes d’expérience, comme James Gosling (le cofondateur de Java, 62 ans), Tim Bray (le cofondateur de XML, 61 ans) et Andi Gutmans (le cofondateur de PHP, 41 ans).

« Amazon valorise tellement les groupes indépendants qui travaillent rapidement et qui prennent leurs propres décisions. Mine de rien, ça demande beaucoup d’expérience », a indiqué RedMonk dans un  récent billet de blogue par rapport à Amazon Web Services.

Alors, comment les développeurs plus vieux peuvent-ils entrer dans la compétition? C’est une question bien complexe. Peter Greulich, un vétéran de plus de 30 ans chez IBM, a dit à Dice qu’il serait bien que les positions qui demandent de la gestion et du leadership soient données à des travailleurs expérimentés. « Utilisez des mots excitants dans votre curriculum vitae et durant les entrevues pour mettre de l’avant votre enthousiasme rafraîchissant. Ensuite, soulignez votre expérience en rappelant votre habileté à guider des collègues plus jeunes. »

Même si vous n’êtes pas intéressé par un poste de gestion, souligner votre expérience est la clé… Tout autant que de vous tenir à jour. C’est parfois difficile de découvrir constamment de nouvelles plate-formes et des nouveaux langages, mais c’est vital pour prouver que vous êtes intéressé à tirer votre épingle du jeu.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.