-->

Voici pourquoi les ingénieurs civils ne peuvent pas se permettre de faire des erreurs

, par Tahiry Andrianantenaina.

Les erreurs sont humaines, c’est bien connu. Mais quand il s’agit du travail d’un ingénieur civil, il devient capital d’en faire le moins souvent possible…

Appelés à travailler sur des infrastructures d’une importance capitale dans la société, telles qu’une route, un pont, un bâtiment, un aqueduc et bien encore d’autres, les ingénieurs civils se doivent d’être parfaits dans tous les calculs et toutes les conceptions qu’ils réalisent.

Une moindre erreur peut avoir des conséquences désastreuses, et pas seulement économiques : des vies peuvent souvent en dépendre. Comment donc un ingénieur civil peut-il éviter de faire la moindre erreur ? Un article publié sur GineersNow nous donne quelques conseils en la matière.

Un emploi pour vous?

 

Toute erreur peut être fatale

Il est évident que les ingénieurs civils ne peuvent pas se permettre de petites erreurs. Le terme « petite erreur » peut être relatif et peut aller de données mal calculées à une erreur d’investigation.

Elles peuvent avoir des incidences différentes; certaines peuvent être pardonnables et d’autres peuvent même être dissimulées. Cependant, une erreur au niveau micro transcende la macro quand elle est prise pour acquis. Les ingénieurs civils ne sont jamais autorisés à faire cela.

 

À qui la faute?

Malgré les lourdes responsabilités qui pèsent sur les épaules des ingénieurs civils, il est important de préciser qu’ils ne sont pas toujours en faute lorsque des accidents surviennent. Il se peut que l’on ne tienne pas compte de leur avis, ou encore que quelqu’un d’autre, comme les entreprises sous-traitantes.

Cela ne veut pas dire pour autant de se déresponsabiliser lorsque des accidents surviennent. Les ingénieurs civils sont toujours au centre des projets de construction; il est donc normal que l’on leur fasse souvent porter le chapeau.

 

Comment appréhender une erreur en génie civil?

Il y aura des cas où une erreur est irréversible et la meilleure façon d’y faire face consiste à en tirer des leçons. Sinon, le meilleur moyen d’atténuer l’erreur, s’il n’est pas corrigeable, est de reprendre le travail dès le début avant que l’effet ne devienne fatal. Les coûts et le temps sont essentiels, mais la vie des gens est de loin plus importante.

Il incombe donc aux ingénieurs civils d’apprécier sur la base de l’éthique technique, si les risques identifiés dans l’erreur peuvent conduire à davantage d’erreurs. Il existe en fait deux types de personnes qui commettent des erreurs : celles qui ne font rien du tout, et celles qui sont perfectionnistes. Les ingénieurs civils se doivent d’appartenir à cette deuxième catégorie.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.