-->

Découvrez le futur Sentier des cimes, un projet confié à la firme LH2

, par Vincent Orellana-Pepin.

L’entreprise allemande EAK, chargée de construire le nouvel attrait touristique des Laurentides, collaborera avec les ingénieurs de LH2 pour ce premier projet du genre en Amérique du Nord. 

Comme son nom l’indique, le Sentier des cimes est un chemin qui amène les randonneurs en hauteur, au-dessus de la cime des arbres. Il sera construit sur le terrain de l’ancienne pisciculture de Saint-Faustin-Lac-Carré et sera le premier du genre en Amérique du Nord. 

La MRC des Laurentides, qui était en charge du site, recherchait une idée pour augmenter le tourisme dans la région, tout en restant fidèle au caractère naturel et rustique du secteur. Après des études sur la faisabilité du projet, elle a confié le contrat à une compagnie allemande qui opère déjà neuf sites similaires en Europe. L’Autriche, la Slovénie, la République tchèque, la Slovaquie, l’Allemagne et l’Alsace en France accueillent un nombre important de touristes attirés par ces sentiers en hauteur. 

Un emploi pour vous?

Il était également important pour la MRC que la réalisation du projet soit assurée par des entreprises locales. EAK a donc chargé la firme PLA architectes de la conversion des anciens bâtiments et de la construction du sentier. La société LH2 se chargera des services d’ingénierie et de l’analyse structurale, et Ultimatek de Boisbriand en sera l’entrepreneur général. 

Pour un projet comme celui du Sentier des cimes, toutes les personnes impliquées doivent s’assurer de respecter l’histoire de l’endroit. « Lorsqu’un ingénieur arrive devant un site de la sorte, il est certain qu’il se doit de peser le caractère de l’endroit afin de le conserver le plus possible tout au long du projet », affirme Michel Labelle, ingénieur à la société LH2.

Crédit photo : EAK-Sentier des cimes

Les détails de la construction

Partant du bâtiment principal du site, le sentier sera entièrement en bois et aura une longueur de 1250 mètres, ce qui permettra aux marcheurs de se perdre dans les hauteurs et d’admirer la forêt de haut. 

À l’extrémité du sentier, il y aura une tour d’observation également entièrement en bois. Elle aura une hauteur de 40 mètres et offrira une vue panoramique de 360 degrés sur l’entièreté du paysage. Gare aux randonneurs ayant le vertige !

« Le bois utilisé pour la construction viendra d’un fournisseur québécois. Il y aura du pin et du sapin de la province, mais les poutres les plus longues devront venir de Colombie-Britannique », mentionne M. Labelle. 

Le sentier et la tour seront certes des attraits touristiques importants, mais ils serviront ils serviront aussi à l’éducation environnementale des visiteurs, qui pourront en apprendre plus sur l’histoire du site, sur la forêt environnante et l’importance de la protéger. 

L’ouverture du site est prévue à l’été 2022.

 

Image centrale : photo de la future tour d’observation du Sentier des cimes – Crédit photo : EAK-Sentier des cimes



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • OCO Technologies inc.
  • Laporte Experts Conseils inc.
  • Alifab
  • Drouin Ressources Humaines
  • Merkur
  • GBI experts-conseils
  • Seneca Experts Conseils
  • EMS
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.