La majorité des problèmes de cybersécurité sont humains

, par Alexis Vailles.

On peut perfectionner les ordinateurs tant que l’on veut, le facteur humain demeurera toujours un risque dans la cybersécurité.

Sur le web, l’année 2017 a été ponctuée par les attaques informatiques à rançon (rançongiciels) comme NotPetya et WannaCry, des virus qui n’ont fait que nous rappeler combien fréquentes sont rendues les cyberattaques. Or, une récente étude sur la cybersécurité publié par Deloitte révèle que la majorité de ces attaques auraient pu être évitées n’eut été d’une intervention humaine ! Le site Les Infostratèges révèle les détails de cette étude.

 

Un emploi pour vous?

En effet, selon l’étude de Deloitte, 63%, soit près des deux tiers, des cyberattaques subies par les entreprises seraient attribuables à une intervention humaine. Si la plupart de ces incidents semblent dus à des erreurs de la part des employés, certains seraient plutôt dus à une action délibérément malintentionnée. C’est donc dire que les entreprises ne sont pas à l’abri de leurs propres employés.

Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants à cause de la hausse de cyberattaques dans la dernière année. En effet, toujours selon l’étude, 71% des entreprises sondées affirment avoir vu augmenter au cours de l’année 2017 le nombre de cyberattaques dont elles sont victimes.

Pour réduire les problèmes d’origine humaine, Deloitte recommande de limiter l’accès à certains employés aux données à risque afin de mieux les protéger.

L’étude recommande aussi aux entreprises de se procurer des assurances afin de dédommager les pertes potentielles. Pour l’instant, ce ne seraient que 24% des entreprises qui posséderaient ce type d’assurances.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.