Le moteur « le plus durable au monde »

, par Elsa Moreira.

Ce nouveau moteur élimine le besoin en aimants à terres rares, facilitant son recyclage.

L’Advanced Electric Machines (AEM), une spin-off de l’université de Newcastle, a développé une MRCHD (Machine à Reluctance Commutée à Haute Densité), qui est, selon les chercheurs qui l’ont développée, le moteur le « plus durable du monde » ! Un article publié sur The Engineer nous parle de cette innovation.

 

Un emploi pour vous?

La technologie des moteurs, que l’entreprise va prochainement présenter au Congrès de Printemps du JSAE au Japon avec le soutien du Centre Britannique de Propulsion Avancée, est conçue pour être utilisée dans des véhicules commerciaux électriques hybrides à grande autonomie.

Les moteurs de traction traditionnels utilisé dans l’industrie automobile sont basé sur l’utilisation d’aimants à terres rares, comme l’explique le docteur James Widmer, le PDG d’AEM. Cependant, ces aimants sont coûteux et doivent être retirés avant que le moteur ne puisse être recyclé afin de couvrir une partie des coûts, tandis qu’il y a aussi des inquiétudes quant à la disponibilité des ressources.

« Si vous commencez à considérer les véhicules électriques comme étant fabriqués en de plus en plus grand nombre, cela semble naturel d’essayer d’éliminer ces matériaux », a déclaré Widmer.

Il y a aussi des inconvénients techniques venant de l’utilisation d’aimants à terres rares. En effet, quand leur température atteint les 150 degrés celsius, ils peuvent se démagnétiser.

« Alors dans un véhicule hybride, quand vous voulez refroidir le moteur avec le même liquide de refroidissement utilisé pour le moteur à combustion interne, il devient très difficile de faire fonctionner l’aimant de manière robuste et fiable », explique Widmer.

En éliminant les aimants à terres rares, le nouveau moteur peut être intégré étroitement avec le moteur de combustion interne, et cela inclut le partage du liquide de refroidissement. Cela simplifie le groupe motopropulseur du véhicule.

La technologie s’appuie sur un moteur à reluctance commutée, un type de moteur au sein duquel l’énergie est délivrée au stator dans les bobinages plutôt que dans le rotor, mais contrairement aux conceptions existantes, cette innovation a une configuration de conduite différente. Effectivement, elle utilise un convertisseur en vente libre, réduisant ainsi les coûts de production.

L’entreprise a également développé un moteur plus avancé qui intègre la technologie permettant au cuivre des bobinages d’être remplacé par de l’aluminium sans perte de performance. Cela réduit le poids et le coût du système, tout en lui permettant d’être recyclé plus facilement, car le cuivre doit être retiré avant que le moteur ne puisse être fondu.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.