Nikola poursuit…Tesla !

, par Elsa Moreira.

C’est la guerre dans le monde du véhicule écologique : le géant du véhicule à hydrogène poursuit le géant du véhicule électrique pour une somme faramineuse…

Non, personne ne revient à la vie dans cette histoire. Le hasard fait toutefois drôlement les choses, puisque Nikola Motor, une entreprise spécialisée dans les semi-remorques fonctionnant à l’hydrogène, a récemment décidé de poursuivre en justice l’entreprise… Tesla pour contrefaçon de brevet. L’ingénieur électrique et physicien Nikola Tesla doit se retourner dans sa tombe.

Nikola Motor affirme que Tesla a contrefait trois de ses brevets dans le cadre de la conception de son semi-remorque électrique, causant ainsi une perte potentielle s’élevant à 2 milliards de dollars. Jessica Miley, dans un article publié sur Interesting Engineering, nous parle de cette affaire.

Un emploi pour vous?

 

Les deux semi-remorques concernées se ressemblent

Il est difficile d’ignorer les similarités dans l’apparence des semi-remorques concernées par l’affaire. Et selon Nikola, Tesla ne possède aucun brevet concernant le design. Un porte-parole de Tesla a répondu à cela que ces reproches n’avaient aucun fondement, malgré la conviction de Nikola de faire la bonne chose.

 

Les deux véhicules bientôt sur nos routes

Malgré les allégations de pertes financières causées par Tesla, l’entreprise Nikola Motor semble bien s’en sortir. Plus tôt cette année, elle a annoncé le projet de construction d’une usine à un milliard de dollars à Phoenix, dans l’Arizona, et elle a déjà deux semi-remorques dans son portfolio, Nikola 1 et Nikola 2.

Selon l’entreprise, Nikola 1 et ses 1 000 chevaux sera plus performant que ses homologues diesel, autant au niveau de l’accélération que du poids, du freinage et de la sécurité. Il pourra même parcourir une distance presque deux fois plus grande que le semi-remorque de Tesla. Nikola 1 est déjà disponible en précommande, et est attendu pour 2019.

En ce qui concerne Tesla, son semi-remorque a été annoncé en septembre dernier en fanfare, et prétend offrir un moyen de transport sûr et silencieux pouvant atteindre les 95 km/h en 20 secondes. Il est également attendu pour 2019, mais plus de 200 exemplaires ont déjà été précommandés, notamment par l’opérateur logistique DHL qui en a commandé 10 ?

Bref, il y a fort à parier que ce qui a mis le feu aux poudres dans cette affaire est la mise en vente marché des deux véhicules.

Est-il possible que cette poursuite judiciaire vienne freiner cet élan ?

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.