Stocker de l’électricité… en respirant !

, par Alexis Vailles.

 

Des chercheurs du MIT ont développé une nouvelle technologie qui stocke de l’électricité par un phénomène semblable à celui de la respiration.

 

Un emploi pour vous?

 

L’un des plus grands défis auquel font face les ingénieurs en électricité est celui de pouvoir emmagasiner de l’électricité de haute puissance. Des technologies de ce genre existent déjà, mais elles sont coûteuses et polluantes.

 

Toutefois, une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé un tout nouveau système d’emmagasinage qui coûte 5 fois moins cher que les systèmes actuels et qui ne pollue pas du tout ! Les détails de cette découverte sont rapportés sur Techniques de l’ingénieur.

 

Comment ça marche ?

 

Le système est une batterie constituée d’une anode liquide contenant des ions lithium ou sodium, et d’une cathode également liquide constituée d’une solution de sel oxygénée.

 

L’accumulateur absorbe l’oxygène, à partir de laquelle il créé des ions hydroxyde (OH-). L’oxygène est ensuite expulsé, créant des ions H+, ce qui libère des électrons. Ces électrons voyagent des ions de l’anode vers la cathode, ce qui a pour effet de créer un courant et ainsi charger la batterie.

 

Pour maintenir la neutralité électrique, le système absorbera à nouveau de l’oxygène, répétant le processus.

 

Un système peu coûteux

 

Selon Techniques de l’ingénieur, il en coûte actuellement 100 $ américains pour stocker 1 kilowattheure (kWh) d’électricité. Un prix exorbitant, considérant que la production d’électricité dans centrale ne coûte que quelques sous par kWh. Le nouvel accumulateur se montre toutefois beaucoup plus économe, demandant 20 $ pour emmagasiner kilowattheure, une somme cinq fois plus petite.

 

Le système est également peu coûteux du point de vue environnemental, n’émettant aucune émission polluante. En effet, en plus de ne pas émettre de gaz à effet de serre, aucun acide ou autre produit corrosif n’est utilisé pour le stockage.

 

Ce système serait donc idéal à combiner à des modes de productions d’énergie intermittents comme les panneaux solaires ou les éoliennes.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.