-->

Voitures autonomes : les Américains préfèrent conduire eux-même, selon une étude

, par Alexis Vailles.

Êtes-vous confortable à l’idée de monter dans une voiture autonome? De nombreuses personnes leur préfèrent un humain au volant…

Des chercheurs de l’Université Washington ont découvert que la réticence aux voitures autonomes est plus répandue que l’on croit. En effet, selon une étude publiée le mois dernier, les Américains préféreraient conduire eux-même ou être conduits par quelqu’un d’autre, plutôt que de confier leur déplacement à l’intelligence artificielle.

Ce serait essentiellement le manque de familiarité avec la technologie de conduite autonome qui causerait cette préférence. Un article publié sur Science Daily nous en parle.

Un emploi pour vous?

Pour réaliser leur étude, les chercheurs de l’Université de Washington ont regroupé 502 participants, et leur ont demandé d’effectuer un trajet en voiture. Deux choix étaient proposés aux participants : celui de conduire eux-même leur voiture, ou celui d’avoir recours à un service de transport comme Uber ou Lyft.

La plupart des répondants ont ainsi répondu préférer le service de transport plutôt que de se conduire eux-mêmes.

Toutefois, la moitié des participants était mis au fait que le service de transport était en fait desservi par des voitures autonomes. Leur réponse était alors inversée : ils préféraient conduire eux-même plutôt que d’être conduits par un ordinateur.

« La personne moyenne de notre échantillon trouverait plus pénible de se trouver dans une voiture autonome plutôt que de se conduire eux-mêmes », explique Don MacKenzie, professeur en génie civil et de l’environnement à l’Université de Washington et co-auteur de l’étude. « Cela soulève le risque de faire des prévisions basées sur la façon dont les gens disent réagir aux voitures sans conducteur ».

Bien que connue du public depuis plusieurs années, la technologie de voitures autonomes continue de susciter l’opposition ou la méfiance, principalement à cause de problèmes éthiques.

En cas d’accident, plusieurs préfèrent qu’il soit causé par une erreur humaine, plutôt qu’une collision prévue à l’avance par un système d’intelligence artificielle programmé par des ingénieurs.

Toutefois, le taux d’accidents serait beaucoup plus faible avec des véhicules autonomes qu’avec des conducteurs humains.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.