-->

Un nouveau professeur en génie mécanique à l’ÉTS

, par Alexis Vailles.

Il y a 17 ans, il était technicien en usinage. Aujourd’hui, il est professeur à l’ÉTS…

L’École de technologie supérieure (ÉTS) accueille parmi son corps professoral l’ingénieur Sébastien Lalonde, au département de génie mécanique. Le nouveau professeur est entré en poste au début du mois.

« Je suis très heureux, très emballé de pouvoir faire de la recherche », confie-t-il. Anciennement un étudiant à l’ÉTS, M. Lalonde affirme que c’est « l’aspect pratique » qui l’a convaincu d’y revenir en tant que professeur.

Un emploi pour vous?

 

De technicien à professeur

C’est avec un riche parcours que M. Lalonde arrive en poste.

Après avoir complété sa technique en génie mécanique en 1999, il travaille durant trois ans comme technicien en usinage des pièces, à l’Atelier Usinage Léger à Valleyfield.

Mais souhaitant approfondir ses connaissances, il décide de s’inscrire au baccalauréat à l’ÉTS, qu’il complète trois ans plus tard. Il poursuit ensuite immédiatement à la maîtrise, tout en occupant un poste d’auxiliaire d’enseignement.

« Je m’intéressais à la modélisation et à l’endommagement des structures. J’avais trouvé un projet de maîtrise qui m’intéressait en lien avec les engrenages, et je me suis lancé », explique-t-il.

M. Lalonde travaille ensuite comme directeur de la recherche et du développement (R&D) au sein de l’entreprise en télécommunications Helix Uniformé, en parallèle avec la complétion de son doctorat à l’Université de Sherbrooke, attiré par les « opportunités de recherches » qui y sont offertes. Il devient docteur en génie en 2017.

Il confie que c’est son passage dans l’industrie qui l’a convaincu de faire de la recherche et de devenir professeur.

« Quand on travaille dans l’industrie, on voit les problématiques à surmonter, mais on n’a pas toujours le temps ou la flexibilité d’aborder ces problématiques au niveau fondamental. La recherche universitaire, par contre, permet ce genre d’investissement ».

M. Sébastien Lalonde devient professeur en génie mécanique à l’ÉTS.

 

Un expert des câbles

À l’ÉTS, M. Lalonde penchera ses travaux de recherche sur la mécanique des câbles. Le sujet lui est familier : sa thèse doctorat avait été consacrée à l’endommagement des câbles électriques dans les lignes de transmission.

Le nouveau professeur prévoit désormais transposer ses connaissances pour les appliquer à d’autres types de câbles.

« Il serait intéressant d’exporter cette expertise pour étudier l’endommagement des câbles sur les ponts ou sur les appareils de levage, par exemple », explique-t-il.

Pour sa nouvelle carrière, le professeur désire également mettre à profit ses connaissances en endommagement des structures pour des équipements multiples.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.