8 ingénieurs canadiens honorés

, par Alexis Vailles.

Demain se tiendront les prix annuels d’Ingénieurs Canada, visant à souligner les plus grands accomplissements dans le métier. Qui sont les gagnants de cette année ?

C’est à Saskatoon, en Saskatchewan, que la cérémonie aura lieu demain soir. Huit ingénieurs d’à travers le Canada y seront récompensés pour des réalisations diverses. Ingénieurs Canada a fait l’annonce des gagnants sur son site web. Qui sont-ils ?

 

Un emploi pour vous?

Médaille d’or

La médaille d’or sera attribuée à Levente L. Diosady, PhD, P. Ing. pour ses travaux sur l’anémie. Le professeur de génie à l’Université de Toronto travaille depuis 15 ans à la création d’un sel permettant, une fois intégré à l’alimentation, de régler les carences en fer dans le sang. Il est estimé que cette découverte a permis de sauver la vie de plus d’un million d’enfants en Inde, et pourrait profiter à plus d’un milliard de personnes à travers le monde.

Détenteur de 21 brevets pour ses recherches, le professeur Diosady ajoutera cette médaille aux multiples prix et distinctions qu’il a remportés au cours de sa carrière.

 

Distinction pour services méritoires – service professionnel

C’est la sénatrice Rosa Galvez, PhD, ing. qui se verra remettre ce second prix. La professeure et chef du Département de génie civil et de génie des eaux à l’Université Laval s’est distinguée pour ses divers études et recherches sur l’environnement et les ressources naturelles. Elle s’est notamment fait connaître pour ses travaux sur l’incendie pétrolier de la tragédie de Lac-Mégantic, survenue en 2013.

 

Médaille de distinction pour la formation en génie

Professeure de génie à l’Université d’Ottawa, Hanan Anis, PhD, P. Ing. s’est démarquée dans la formation en génie avec la création de plusieurs laboratoires et ateliers d’apprentissage Marketspace permettant une meilleure formation pratique en génie.

Ses réalisations incluent notamment le Centre en génie entrepreneurial de la conception, dont elle est fondatrice et directrice.

 

Prix national pour un projet ou une réalisation en génie

Ce n’est pas un(e) ingénieur(e) qui récoltera ce prix, mais plutôt le projet de modernisation de l’Aéroport international d’Iqaluit. La région d’Iqaluit, ne possédant aucun lien routier ou ferroviaire avec le reste du pays, dépend fortement sur l’aéroport pour sa survie.

Le projet, d’une durée de 4 ans et d’une valeur de 330 millions, a été réalisé par la firme de génie-conseil Stantec. Il inclut la modernisation de la piste d’atterrissage et des structures de soutien, en plus de la création d’une aérogare à aire ouverte qui peut être utilisé toute l’année.

 

Distinction pour réalisation exceptionnelle d’un(e) jeune ingénieur(e)

Vice-président et gestionnaire de secteur à la firme de génie EllisDon Toronto Civil and Looby Construction, Maximilian Mantha, MBA, P. Ing. ne se démarque pas seulement pour ses accomplissements professionnels, mais aussi pour l’âge auquel il réussit tous ces exploits. En effet, l’ingénieur et gestionnaire n’est âgé que de 34 ans !

Son poste permet de nombreuses collaborations de type partenariat public-privé à travers le Canada, et les activités de la firme génèrent des revenus astronomiques de 200 millions annuellement, en plus d’employer plus de 200 personnes.

 

Prix pour le soutien accordé aux femmes en génie

Ingénieure civile spécialisée en transports, connue pour faciliter l’accès aux passages piétonniers aux personnes à mobilité réduite, Jeannette Montufar, PhD, P. Ing. s’est également distinguée pour ses efforts à l’inclusion d’un plus grand nombre de femmes dans le métier d’ingénieur.

La professeure Montufar a notamment créé un fond visant à favoriser l’inscription de femmes défavorisées dans des programmes de sciences ou de génie à l’université, en plus de superviser les travaux d’études supérieures de nombreuses femmes ingénieures.

 

Distinction pour services méritoires – service communautaire

C’est à Gary Schubak, M.A.Sc., P. Ing. que sera décerné le prix de l’implication communautaire de cette année. Aujourd’hui entrepreneur et consultant à Vancouver, l’ingénieur mécanique a par le passé souffert de problèmes de dépendance. C’est ce passé difficile qui l’a incité à s’impliquer auprès de la Turning Point Recovery Society, un organisme visant à régler les problèmes d’abus de substances de ses patients.

M. Schulak a notamment travaillé à la mise en place de logements et de lits avec l’aide de cinq autres organismes sans but lucratif (OSBL).

 

Médaille d’or des étudiant(e)s en génie

Étudiante au baccalauréat à l’université McMaster, en Ontario, Vanessa Raponi se verra décerner le prix étudiant du gala pour la fondation de McMaster EngiQueers, un organisme étudiant qui vise à favoriser la diversité l’inclusion des minorités sexuelles dans la profession d’ingénieur.

L’organisme a rapidement grossit jusqu’à se transformer en organisme sans but lucratif (OSBL) et se répandre en une trentaine de sections à travers le Canada.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.