9 étapes pour résoudre un problème posé lors d’une entrevue en génie

, par Alexis Vailles.

 

Vous êtes confronté(e) à un test lors d’une entrevue ? Voici comment l’aborder.

 

Un emploi pour vous?

 

Il est fréquent lors des entrevues en génie de faire face à des tests constitués de problèmes techniques à résoudre. Toutefois, à cause de la nervosité occasionnée par l’entrevue peuvent rendre ces problèmes beaucoup plus difficiles qu’en temps normal. Comment procéder pour éviter des erreurs? The Muse offre une méthode en 9 étapes facile à appliquer.

 

 

  1. 1. Comprenez ce que le recruteur veut

 

Les questions posées en entrevue visent généralement à évaluer la façon dont vous aborderez le problème, plutôt que la réponse à laquelle vous arriverez. Il est donc important que vous évaluiez adéquatement ce que le recruteur attend de vous.

 

Si l’entreprise est réputée pour adopter certaines techniques de travail, tentez de résoudre votre problème de cette façon. Expliquez chaque étape de votre résolution à voix haute pour que l’on puisse comprendre clairement votre raisonnement.

 

 

  1. 2. Clarifiez la question

 

Avant de vous lancer dans la résolution du problème, assurez-vous d’avoir bien compris la question! Pour ce faire, n’hésitez pas à demander des précisions à la personne devant vous.

 

Certains d’entre vous pourraient croire que de poser des questions du genre vous fait paraître mal assuré aux yeux du recruteur, mais The Muse affirme qu’il s’agit au contraire d’une excellente façon de démontrer votre curiosité et vos habiletés communicationnelles.

 

 

  1. 3. Demandez du temps

 

Ne soyez surtout pas pressé ! Votre nervosité lors d’une entrevue pourrait facilement vous faire commettre des erreurs que vous ne commettriez pas en temps normal.

 

Contrairement à un examen, les questions en entrevue ne sont pas une course contre la montre. Si vous avez besoin de temps pour réfléchir à la solution, faites le comprendre au recruteur.

 

 

  1. 4. Donnez une planification

 

Pour montrer votre façon d’aborder des problèmes et votre sens de l’organisation, The Muse suggère de planifier à voix haute les actions que vous entreprendrez pour résoudre le problème : « Je vais commencer par déterminer quelles données il me faut », « je vais ensuite calculer ceci », etc.

 

 

  1. 5. Assumez des données

 

Lors des tests au cours des entrevues, il est rare que vous ayez accès à un ordinateur, un manuel scolaire ou une encyclopédie. Vous ne connaîtrez donc pas toutes les données qu’il vous faut pour résoudre le problème.

 

Estimez certaines valeurs et quantités à partir de vos impressions ou de que vous connaissez. Expliquez au recruteur à partir de quelles connaissances vous tirez ces données assumées. Cela mettra en valeur votre connaissance générale et votre sens de l’observation.

 

 

  1. 6. Faites votre raisonnement

 

Une fois la question clarifiée et les données estimées, vous devez maintenant déterminer le raisonnement et la technique avec lesquels vous arriverez à la réponse. Cette partie consiste la plupart du temps à diviser votre résolution en sous-problèmes. Il s’agit d’une occasion de plus de démontrer votre sens de l’organisation.

 

 

  1. 7. Arrondissez vos chiffres

 

Lorsque vous passez une entrevue, vous ne travaillez pas encore comme ingénieur. Vous n’avez donc pas besoin d’arriver à la réponse exacte. Pour gagner en temps et en efficacité, n’hésitez pas à arrondir des valeurs et simplifier vos calculs en négligeant certains éléments mineurs.

 

 

  1. 8. Faites vos calculs sur papier

 

Si vous avez la moindre expérience dans le milieu du génie, que ce soit comme ingénieur ou simplement comme étudiant, vous savez que le calcul mental peut rapidement s’avérer un calvaire. Sortez une feuille de papier, un crayon et une calculatrice. Il n’y a pas de honte à avoir recours à des outils.

 

 

  1. 9. Critiquez votre réponse

 

Une fois que vous aurez terminé votre résolution, ne vous contentez pas que d’annoncer la valeur finale au recruteur. Un chiffre ne vaut rien s’il n’est pas commenté. Apportez donc une critique à votre réponse : est-ce que votre résultat est réaliste? Pourrait-il être plus précis? Est-il trop idéaliste?

 

Être critique sur son propre travail est une qualité très valorisée des recruteurs. Lors d’un test au cours entrevue, il est donc préférable de critiquer une mauvaise réponse que d’en avoir une bonne que l’on ne commente pas.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.