-->

Pont de l’Île-aux-Tourtes: le rôle-clé des ingénieurs

, par Sophie Ginoux.

Au centre des débats depuis jeudi, le pont névralgique qui relie l’ouest de Montréal à la Montérégie a été fermé de toute urgence pour des raisons de sécurité majeure. Et le chaos que cet événement a provoqué rappelle le rôle-clé que les ingénieurs, tant du privé que du public, jouent dans le secteur des travaux publics.

Mis en service en 1965, le pont de l’A40 relie l’ouest de l’île de Montréal à Vaudreuil-Dorion. Emprunté chaque jour, même depuis la pandémie, par plus de 70 000 véhicules, dont environ 12 % de camions, cet axe névralgique est composé de deux structures successives totalisant 1 962 mètres de longueur, et il comporte trois voies dans chaque direction.

Tout comme l’ancien Pont Champlain, construit à la même période, le pont de l’Île-aux-Tourtes est fait de poutres préfabriquées en béton précontraint. Or, la fiabilité de ce matériau et de la structure associée se sont déjà avérés décevantes. « Rongé par le sel déglaçant qui désagrège le béton et tord les barres d’armature à l’intérieur de la structure, il craque de partout », a d’ailleurs écrit un journaliste de La Presse.

Un emploi pour vous?

Un projet majeur de reconstruction

Aux prises avec des problèmes importants depuis 2012, la voie de droit du pont de l’A40 a déjà dû être fermée à la circulation une première fois en 2015, après la découverte d’une fissure majeure dans l’une des poutres principales, ainsi que d’une pile trouée.

En 2018, il a finalement été décidé que pour assurer la sécurité des usagers, le pont de l’A40 serait reconstruit. Le Ministère des Transports du Québec a annoncé les caractéristiques que ce projet majeur prendrait, à savoir trois voies de circulation par direction, une piste polyvalente et des accotements adaptés à une utilisation par les autobus seulement.

Plusieurs firmes de génie privées se sont montrées intéressées à collaborer avec leurs pairs du Ministère des transports pour participer à ce vaste programme. Et comme la nouvelle structure ne devrait être achevée qu’en 2027, des budgets de 110 millions de dollars jusqu’en 2020, puis de 172,4 millions de dollars – dont 23 millions en 2021 – ont été consacrés à la maintenance et la consolidation du pont.

Un des ingénieurs de la firme EXP, Marco Bourdon, s’est d’ailleurs distingué dans ce second volet en remportant le prix de Projet de l’année 2019 par l’International Repair Concrete Institute (ICRI). Concrètement, il a réalisé l’évaluation et la conception des plans et devis pour le renforcement de poutres post-contraintes du pont de l’Île-aux-Tourtes, qui se sont traduits par des travaux en 2017 et en 2018.

Par la suite, d’autres interventions ont également eu lieu sur le pont de l’A40. En février dernier, le journal Métro annonçait encore que grâce à l’application de fibre de carbone mélangée à une résine plastique, un renfort jusqu’à dix fois plus résistant que l’acier, tout en étant cinq fois moins lourd, l’intégrité structurale du pont était préservée et sa durée de vie serait prolongée de cinq à dix ans. 

Toutefois, l’entrepreneur responsable des travaux d’entretien et de renforcement sur le pont de l’Île-aux-Tourtes a commis coup sur coup, le 30 avril et le 12 mai, des erreurs humaines qui ont sectionné une barre dans une poutre de rive, puis une poutre centrale de la structure. En tout, une quarantaine de tiges ont été endommagées sur quatre travées du pont lors des forages. 

Les ingénieurs du gouvernement du Québec n’ont donc eu d’autre choix que celui d’annoncer une fermeture jeudi, en pleine heure de pointe, du pont reliant l’Ouest de Montréal et la Montérégie. Ils ne sont pas non plus, à l’heure actuelle, capables de dire quand cette voie névralgique sera de nouveau ouverte à la circulation. Selon eux, deux travées en porte-à-faux qui enjambent l’ancien et le nouveau chenal de navigation – situés entre l’île Girwood et l’île aux Tourtes – sont les plus problématiques.

Il faudra donc que les automobilistes et les camionneurs se montrent patients, au moins l’espace de quelques semaines ou mois, puisqu’en attendant que le pont soit renforcé, ils devront emprunter les autoroutes 20 et 30. Le péage a cependant été retiré sur l’autoroute 30 dans le secteur de Beauharnois, et le train de banlieue sera gratuit pendant cette période délicate.

 

Crédit photo centrale: Ministère des Transports du Québec



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Merkur
  • Seneca Experts Conseils
  • EMS
  • OCO Technologies inc.
  • Drouin Ressources Humaines
  • Laporte Experts Conseils inc.
  • Alifab
  • GBI experts-conseils
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.