Les méthodes de navigation magnétique des oiseaux pourraient aider la conception de drones

, par Elsa Moreira.

Parfois, la solution à un problème technologique se trouve dans la nature…

Nous savons depuis longtemps que beaucoup d’animaux, y compris les oiseaux, certains mammifères, les poissons, et même certains insectes, utilisent le champ magnétique de la Terre pour se déplacer. Selon un article de The Engineer, cette information pourrait aider des chercheurs américains à innover en matière de véhicules autonomes comme les drones.

 

Un emploi pour vous?

Une étude menée par des chercheurs du laboratoire de recherches de l’US Air Force et publiée dans le journal Bioinspiration and Biometrics a utilisé la modélisation informatique pour déterminer s’il est possible pour les animaux d’utiliser des combinaisons de propriétés magnétiques rares ou uniques comme un repère durant leur navigation.

« Ce concept a été mis en avant auparavant à travers plusieurs expérimentations avec des champs magnétiques artificiels et des simulations examinant les mouvements d’un animal dans le contexte d’un mouvement de courant océanique et dans le champ magnétique », explique le docteur Brian Taylor.

Selon lui, le groupe s’est servi d’une simulation logicielle pour exécuter plusieurs cycles dans des endroits précis et une variété de conditions, et a démontré que c’est une technique de navigation viable pour les animaux.

Il a ajouté que cette approche pourrait fournir un moyen pour les systèmes modifiés de naviguer de manière autonome sans aides au positionnement externe. « L’algorithme a seulement une connaissance limitée de l’environnement, alors ce n’est pas la peine de créer une carte détaillée ou maintenue avant une mission, ce qui pourrait permettre une économie de ressources, et est prometteur pour des situations où créer une carte serait compliqué au niveau logistique. »

Cela veut également dire qu’il n’y a pas besoin d’avoir une carte détaillée à bord d’un véhicule ou d’une plateforme autonome, ce qui permet d’énormes économies de ressources.

Enfin, selon le docteur Taylor, sous les bonnes conditions, ce type d’algorithme pourrait marcher sans avoir besoin d’une grande fréquence de mesure, ce qui permettrait de faire encore plus d’économies au niveau des ressources nécessaires.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.