Pourquoi la société a besoin de plus d’ingénieurs en systèmes

, par Elsa Moreira.

Les ingénieurs en systèmes sont de plus en plus demandés, et pour de bonnes raisons !

Combien d’ingénieurs en systèmes connaissez-vous ? Il y a de grandes chances que votre réponse soit zéro… En effet, comme l’explique un article publié sur GineersNow, le nombre d’ingénieurs en systèmes en 2012 n’était que 8 000, réparti dans une cinquantaine de pays. Ce faible chiffrage fait des ingénieurs en systèmes l’une des plus petites minorités du génie.

 

Un emploi pour vous?

Ce n’est toutefois pas étonnant que le compte soit si bas, puisque l’ingénierie des systèmes est toute nouvelle dans l’industrie. En effet, ses origines ne remontent qu’aux années 1960, lorsque les programmes militaires et spacieux avaient besoin d’un domaine de génie spécialisé pouvant intégrer toutes les disciplines. Ce n’est toutefois qu’en 1990 que le Conseil International sur l’Ingénierie des Systèmes (CIIS) a été établi, et son programme de certification professionnelle avec.

Il n’y avait ainsi que 1250 (sur les 8000) ingénieurs en systèmes certifiés par le CIIS en 2012, ce qui est un nombre relativement bas si on prend en compte le fait que les ingénieurs en systèmes sont très demandés, autant dans les gouvernements que dans le secteur privé.

Mais que fait un ingénieur en systèmes pour qu’il soit autant demandé ?

Les ingénieurs en systèmes gèrent toutes les disciplines de génie et les groupes de spécialités dans un projet, et le complète du concept à la production à l’opération tout en considérant les aspects techniques et économiques. Ils travaillent beaucoup avec des gestionnaires de programme pour trouver les meilleures solutions pour répondre aux demandes en minimisant les coûts liés à leurs projets.

Dans chaque projet, les ingénieurs en systèmes assurent la fluidité des opérations, et font les ajustements nécessaires pour cela sans compromettre les performances. C’est pourquoi ils doivent maîtriser tous les domaines pertinents aux projets, et interpréter les informations de manière à ce que toutes les personnes autour d’eux, autant les autres ingénieurs que les investisseurs, puissent les comprendre.

Pour être reconnu en tant qu’ingénieur en systèmes, on peut soit recevoir un certificat du CIIS, soit compléter un cursus universitaire, ce qui prend plus de temps et qui n’est pas offert partout. En ce qui concerne le certificat du CIIS, celui-ci a trois niveaux : professionnel en ingénierie des systèmes experts (PISE), professionnel en ingénierie des systèmes certifiés (PISC), et professionnel en ingénierie des systèmes connexes (PISC). Ces trois niveaux sont croissants en termes de responsabilités et d’expérience.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.