-->

Quelles régions du Québec embauchent le plus d’ingénieurs?

, par Alexis Vailles.

Ingénieurs québécois : la région que vous habitez est-elle un bon employeur d’ingénierie? Regardons les chiffres…

Montréal est-elle aussi dominante que l’on croit pour les emplois d’ingénieurs? Les régions embauchent-elles beaucoup en génie? À partir de l’étude sur la rémunération des ingénieurs, Génie-inc a dressé un portrait de l’embauche dans les différentes régions administratives de la province :

 

Un emploi pour vous?

 

Les grands centres urbains

On observe d’entrée de jeu que les grands centres urbains au Québec sont ceux qui embauchent le plus d’ingénieurs, toutes proportions gardées.

Montréal, qui compte pour 24,2% de la population québécoise, embauche 28% des ingénieurs de la province. La Capitale-Nationale (Québec et les environs) est aussi en très bon employeur en génie : la région embauche 11% des ingénieurs, alors qu’elle compte pour 8,8% de la population.

Laval et la Montérégie constituent également une grande surprise : toutes deux embauchent également un ratio d’ingénieurs plus élevé que leur part de la population. Les deux régions embauchent significativement plus au privé qu’au public; on peut par conséquent estimer que les entreprises technologiques dans les deux régions sont nombreuses.

Autre fait intéressant à noter, la Montérégie n’embauche pas des ingénieurs que dans l’agglomération de Longueuil : ils sont aussi embauchés dans des villes comme Saint-Jean-sur-Richelieu, Mont-Saint-Hilaire, ou encore Saint-Hyacinthe, qui échappent à la région métropolitaine de Montréal.

Ratio du pourcentage d’ingénieurs vs. pourcentage de la population par région

 

Les régions

Les régions québécoises ne se démarquent pas toutes de la même manière en termes d’embauche de professionnels du génie. Certaines sont de bons employeurs; d’autres, moins.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Mauricie, la Côte-Nord et les Laurentides sont des régions ou les rations ingénieurs vs populations sont assez élevés, indiquant une bonne embauche. Par contre, d’autres régions administratives comme Lanaudière ou le Bas-Saint-Laurent se classent parmi les plus faibles.

L’Abitibi-Témiscamingue est toutefois la région qui se classe comme la meilleure des régions administratives hors des grands centres urbains. Son activité élevée dans l’industrie minière est une des raisons évoquée.

Le pire score demeure celui de l’Outaouais, qui embauche trois fois moins d’ingénieurs que le pourcentage de population que la région représente. Plusieurs professionnels de génie de Gatineau et les environs se trouvent toutefois du travail à Ottawa, et ne sont ainsi pas comptabilisés dans les données.

Il est à noter qu’à cause du faible nombre d’ingénieurs qui travaillent dans le Nord-du-Québec et en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, leur pourcentage d’ingénieurs et leur ratio sont arrondis à zéro.

 

Méthodologie

Génie-inc a comparé le pourcentage d’ingénieurs par région du Québec avec celui de la population par région administrative de la province. Les données de la population ont été prises du recensement de 2016; celles du pourcentage d’ingénieurs proviennent de l’étude sur la rémunération des ingénieurs.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.