-->

Un ingénieur des mines, ça fait quoi?

, par Alexis Vailles.

La spécialisation en génie minier est l’une des moins connues, et pourtant, c’est la plus payante! En quoi consiste le travail d’un ingénieur des mines?

Bien qu’elle soit peu connue du public, l’industrie minière possède un fort impact sur l’économie de plusieurs pays, notamment celle du Canada.

Or, il s’avère que plusieurs ingénieurs spécialisés en mines ont un impact majeur sur cette industrie, occupant souvent les postes les plus importants…

Un emploi pour vous?

En quoi consiste donc le travail d’un ingénieur minier? En voici quelques caractéristiques.

 

Les tâches de l’ingénieur minier

Les fonctions qu’occupe un ingénieur minier sont très diverses. Il doit planifier les travaux miniers et la construction des installations qui y sont reliées, superviser l’exécution des travaux, créer et analyser de nouveaux procédés d’extraction, ou encore évaluer de nouveaux emplacements d’extraction minière.

Bref, il s’agit d’un métier idéal pour l’ingénieur qui souhaite conjuguer travail intérieur et extérieur!

 

Le salaire

De manière générale, l’ingénieur minier n’a pas à se soucier de ses vieux jours… Selon l’enquête sur la rémunération des professionnels du génie, réalisée par Genium360, les ingénieurs des mines sont ceux qui touchent le salaire moyen le plus élevé en génie, s’élevant à 124 465 $ annuellement.

Le génie minier étant toutefois une industrie à la merci des flux du marché, il arrive d’une année à l’autre que les salaires varient. Ils se situent néanmoins toujours parmi les meilleurs au Québec.

Le génie des mines un métier idéal pour l’ingénieur qui souhaite conjuguer travail intérieur et extérieur.

 

La formation

Devenir ingénieur minier exige, comme les autres programmes de génie, d’obtenir son baccalauréat. Il doit en outre être membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec pour pratiquer le métier.

En tout, cinq universités québécoises offrent le programme de baccalauréat en génie des mines : l’Université McGill, l’Université Laval, la Polytechnique, l’Université du Québec en Abitibi (UQAT) et l’Université Sherbrooke. Dans la plupart de ces universités, plusieurs des cours s’offrent en coopération avec les autres écoles.

Selon les données de la Polytechnique, 92% des diplômés en génie minier se trouvent un emploi dans leur domaine après les études, un taux de placement très élevé.

 

Le lieu de travail

Celui qui souhaite travailler en génie des mines doit s’attendre à pratiquer le métier loin des grands centres urbains. La plupart des emplois dans le secteur se situent dans le Grand Nord québécois et canadien, ou encore dans les sables bitumineux, en Alberta. De nombreux postes sont aussi disponibles à l’étranger, principalement en Afrique et en Amérique du Sud.

Néanmoins, il est possible de trouver un emploi dans certaines villes québécoises de taille moyenne, comme Val-d’Or, Rouyn-Noranda, ou encore Thetford Mines.

 

 

Trouver un emploi d’ingénieur des mines sur Génie-inc, c’est possible?

Bien sûr! Vous n’avez qu’à rechercher parmi les centaines d’offres d’emploi publiées chaque semaine!

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.