-->

Quelques articles surprenants du code de déontologie des ingénieurs

, par Alexis Vailles.

Ingénieurs : connaissez-vous bien le Code de déontologie des ingénieurs ? Certains articles pourraient vous surprendre…

Si vous faites partie des quelques 62 000 membres de l’Ordre des ingénieurs du Québec, votre profession est régie par le Code de déontologie des ingénieurs. Cela signifie que vos actions professionnelles doivent respecter chaque article de ce code. Si la plupart de ces articles relèvent du gros bon sens, certains s’avèrent moins intuitifs et ne sont pas nécessairement connus de tous les ingénieurs. L’équipe de Génie-Inc. en a relevé quelques-uns.

 

Un emploi pour vous?

Article 2.03 : « L’ingénieur doit, lorsqu’il considère que des travaux sont dangereux pour la sécurité publique, en informer l’Ordre des ingénieurs du Québec ou les responsables de tels travaux »

Cet article semble à première vue élémentaire, mais il implique beaucoup plus. Il stipule entre autres que même si ce n’est pas dans le cadre de votre travail, lorsque vous êtes témoin de travaux dangereux pour le public, c’est votre devoir d’en informer l’Ordre. La sécurité dans les travaux d’ingénierie est donc votre affaire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 !

 

Article 3.01.04 : « L’ingénieur doit reconnaître en tout temps le droit du client de consulter un autre ingénieur et, dans ce cas, il doit apporter sa collaboration à ce dernier »

Et oui ! Si vous travaillez pour le compte d’un client et qu’il décide de résilier le contrat qui vous lie, il est dans votre obligation d’apporter votre collaboration au nouvel ingénieur qu’il embauchera ! Le Code vous oblige donc à laisser votre orgueil de côté et à travailler de pair avec vos compétiteurs. Cette disposition existe évidemment pour éviter des erreurs lors du changement d’ingénieur, ce qui permet ultimement de sécuriser les travaux.

 

Article 4.02.01 : « L’ingénieur à qui l’Ordre demande de participer à un conseil d’arbitrage de compte, à un conseil de discipline ou à un comité d’inspection professionnelle, doit accepter cette fonction à moins de motifs exceptionnels »

Comme dans la sélection d’un jury lors d’une cause judiciaire, lorsque vous êtes choisi pour occuper un rôle d’arbitrage ou de jugement en lien avec la profession, vous êtes obligé d’accepter. Seuls des motifs « exceptionnels » vous en dispensent, comme un conflit d’intérêt ou des obligations professionnelles qui ne peuvent attendre.

 

Article 5.01.03 : « Dans toute publicité ou représentation, l’ingénieur doit indiquer son nom et son titre professionnel »

Cet article stipule que dans le cadre de votre travail, vous devez signer tout document écrit qui est relié à vous. En plus de votre nom, votre titre doit toujours être mentionné (écrivez « ing. » à la suite de votre nom). Prenez donc rapidement le réflexe d’apposer votre signature correctement pour éviter ce qui peut s’avérer être une faute professionnelle banale. N’oubliez pas de lire et de corriger l’entièreté de ce que vous signez, faute de quoi vous pourriez être tenu responsable d’une erreur dans le document !

 

 

Pour consulter le code de déontologie au complet, cliquez ici.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.