Des robots tueurs de mauvaises herbes

, par Elsa Moreira.

Grâce à cette nouvelle technologie, il pourrait être possible d’économiser beaucoup de pesticides…

Satisfaire la demande globale en nourriture serait impossible sans l’utilisation de pesticides. Les fermiers mènent une bataille constante contre différents types de parasites envahissants, ce qui rend le marché des pesticides massif.

Au sein de ce marché, on trouve divers herbicides qui annihilent toutes les plantes avec lesquelles ils entrent en contact. Cette efficacité fait néanmoins peur par rapport à l’exposition des futures récoltes à des produits chimiques potentiellement dangereux.

Un emploi pour vous?

C’est pour cela que, comme nous le rapporte un article publié sur Interesting Engineering, les recherches dans le domaine se tournent vers la technologie. C’est ainsi que des chercheurs de l’université de Sydney ont conçu un robot capable d’éliminer les mauvaises herbes…

 

Le futur de la lutte contre les mauvaises herbes

La conception de ce robot autonome est simple, mais elle permet de réduire de 20 % l’utilisation d’herbicides. Le robot à quatre roues pèse seulement 130 kg et a un impact minimal sur les champs, pouvant ainsi travailler au milieu de cultures sensibles à une échelle plus grande.

Le robot australien fonctionne en analysant le sol grâce à des données collectées par une caméra montée à son sommet. Ensuite, dès qu’il détecte une mauvaise herbe, ses pulvérisateurs – qui ont un rayon de 2 mètres – l’aspergent, avec seulement 2,5 centimètres de marge d’erreur.

En une seule journée, le robot peut prendre soin de 3 hectares tout en couvrant l’intégralité du champ, ce qui serait beaucoup trop difficile pour des machines plus grosses.

Le robot est entre autre composé de deux conteneurs de 15 litres permettant l’utilisation de deux produits en même temps. De plus, il fonctionne à l’énergie solaire et peut donc fonctionner toute la journée de manière autonome (durant les jours ensoleillés en tous cas).

 

Les robots herbicides envahissent le marché

La précision des robots permet le développement et l’utilisation d’herbicides plus exotiques et expérimentaux, et de réduire la demande d’herbicides en général. Ceux-ci, produits en plus petites quantités, vont donc pouvoir être améliorés grâce aux nouvelles ressources disponibles pour les chercheurs. Les fermiers aussi vont pouvoir faire des économies et s’occuper de leurs champs de manière plus productive.

 

De la pulvérisation des récoltes aux Farminators – le futur de l’agriculture

L’entreprise Blue River, l’un des leaders de l’industrie des herbicides à pulvérisation précise, est en train de développer un attachement pour tracteur utilisant des becs robotiques pour automatiquement pulvériser les mauvaises herbes qu’ils croisent. Ce système n’est pas encore autonome, mais est beaucoup plus efficace que les appareils courants d’aujourd’hui.

D’autres entreprises développent des technologies agraires bien reçues par la communauté des agriculteurs, qui sont ravis de pouvoir compenser le manque de travailleurs dans leur domaine. Ces technologies sont appelées les Farminators.

 

De grandes entreprises investissent

De grandes entreprises comme John Deere et Robet Bossch investissent dans la robotique agraire, et leurs innovations permettent de produire des produits efficaces à moindre coût. Si ces entreprises continuent à faire de tels progrès, on pourrait bientôt voir les pesticides conventionnels disparaître peu à peu du marché.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.