-->

De quoi aura l’air le génie civil en 2025 ?

, par Tahiry Andrianantenaina.

Le génie civil évolue sans cesse, et s’engagera dans de diverses avenues au cours des prochaines années…

Le génie civil n’est pas qu’une simple orientation créative de résolution de problèmes, il a aussi le pouvoir de façonner à la fois notre environnement et notre mode de vie. Son enjeu est si important pour la société qu’une congrégation de plus de 60 leaders intellectuels, avec l’aide d’American Society of Civil Engineers Environmental (ASCE), a décidé de mener une étude pour déterminer les défis auxquels le quart de métier devra faire face d’ici 5 ou 6 ans.

À l’avenir, les ingénieurs en génie civil se verront confier des rôles de direction plus définis et un travail plus interdisciplinaire qu’aujourd’hui. Le site GineersNow nous partage quelques faits étonnants de ce qu’aura l’air le génie civil en 2025.

Un emploi pour vous?

 

De nouvelles compétences seront plus définies

D’autres nouvelles compétences et connaissances en génie civil seront nécessaires pour créer un monde durable tout en faisant face aux nouveaux défis de demain.

Auparavant, il suffisait que les ingénieurs civils soient bien accompagnés par des professionnels travaillant sur terrain pour réaliser des infrastructures utiles à notre économie et notre société. Mais dans cinq ou six ans, l’ASCE prévoit que la création et l’assistance de nouveaux ingénieurs en génie civil aux compétences diverses et bien spécifiques seront nécessaires. Planificateur, concepteur, constructeur ou encore opérateur en génie civil, ces responsabilités et postes aujourd’hui encore nommées à titre officieux vont être reconnues.

Des ingénieurs civils spécialisés dans la gestion de risque joueront également un rôle très important dans un futur proche. Avec le dérèglement climatique qui ne cesse de s’accentuer, la taille imposante des constructions et le nombre d’habitants en ville qui croit tous les jours, évaluer et gérer les risques permettant de limiter les effets des catastrophes naturelles ou d’origine humaine est vital.

 

Le respect de l’environnement sera primordial

Les réflexions autour du développement durable dans le génie civil sont d’actualité depuis plusieurs années. Et même aujourd’hui, elles n’ont cessé de prendre de l’ampleur partout dans le monde. L’avenir du génie civil ne consiste pas simplement à construire, mais à le faire avec la plus grande considération et avec le plus grand soin pour l’environnement et la nature.

Les ingénieurs de demain ne se limiteront pas qu’à des projets qui protégeraient ou épargneraient la nature. La nature va plutôt être intégrée aux constructions et structures sur lesquelles reposeront notre société, à l’instar des bâtiments dits verts comme le Bank of America de New York ou le bâtiment Cor situé à Miami.

 

Des ingénieurs civils leaders en politique publique

Les pouvoirs publics sont là pour vérifier, encadrer, pousser, approuver, mais parfois aussi restreindre ou même arrêter les projets mis en œuvre par les ingénieurs civils. Pour lever cet obstacle, ces derniers doivent eux aussi être impliqués dans les discussions politiques. C’est déjà le cas aujourd’hui, mais l’ASCE pense qu’à l’horizon 2025 les ingénieurs civils vont être plus que jamais investis dans la politique publique. Ils bénéficieront de considérations et de compétences adaptées pour plaider leurs visions en tant que techniciens devant les autorités publiques.

 

Bref, ingénieurs civils, une panoplie de défis stimulants vous attendent !

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.