-->

Changements climatiques : dix universités québécoises font front commun

, par Alexis Vailles.

Dix institutions universitaires se sont réunies mardi dernier afin de déclarer l’urgence climatique. La Poly et l’ÉTS en faisaient partie…

En plus de la Polytechnique et de l’École de technologie supérieure (ÉTS), l’Université de Sherbrooke, l’Université Laval, l’Université Bishop’s, l’Université de Montréal, HEC Montréal, l’Université Concordia, l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) ont signé la déclaration.

 

Un emploi pour vous?

Avec cette signature, les dix organisations prennent ainsi trois engagements :

  • S’engager à atteindre la carboneutralité pour 2030, ou 2050 au plus tard.
  • Mobiliser davantage de ressources pour la recherche axée sur les mesures pour remédier aux changements climatiques et faciliter le développement de compétences.
  • Accroître l’accès à l’éducation relative à l’environnement et au développement durable dans les programmes d’enseignement, sur les campus et dans les programmes de sensibilisation des communautés.

En plus de ces engagements, la Poly et l’ÉTS ont toutes deux déjà mis en place des mesures environnementalistes dans leurs institutions.

À l’ÉTS, ces actions se sont traduites par la création du Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD), ainsi que par l’engagement de produire de son premier bilan d’émission de carbone, en mars dernier.

La Polytechnique a quant à elle créé un Bureau du développement durable (BDD) en 2013, et a récemment obtenu l’accréditation internationale STARS (Sustainability Tracking, Assessment and Rating System), niveau Or.

 

L’ÉTS à la marche pour le climat, la Polytechnique met en place un « mécanisme »

Comme de nombreux autres étudiants québécois, plusieurs étudiants de génie comptent prendre part à la Marche pour le climat, tenue cet après-midi.

À l’ÉTS, les cours seront levés de 12h à 17h, afin de permettre à la communauté universitaire de prendre part au rassemblement.

« C’est réjouissant de voir nos futurs ingénieurs et toute la communauté se mobiliser activement envers la lutte contre les changements climatiques. », a déclaré le directeur général, François Gagnon, sur le site de l’ÉTS.

À la Polytechnique, toutefois, les cours ne seront pas levés, malgré un vote de levée de cours favorable à 78%. Comme la direction avait déjà choisi de lever les cours le 6 décembre prochain à l’occasion du 30e anniversaire de la tuerie de la Polytechnique, il ne restait plus de journée mobile dans la session qu’il était possible de prendre en congé.

« On ne veut pas diminuer du tout cet exercice-là, la manifestation du 27 septembre », avait expliqué le directeur général adjoint, François Bertrand, la semaine dernière. « On demande aux professeurs, aux enseignants, d’accommoder les étudiants qui souhaitent participer à cette manifestation pour qu’ils ne soient pas pénalisés ».

Par voie de communiqué, la Poly a ainsi affirmé avoir mis en place un « mécanisme » permettant aux étudiants qui ont une évaluation en après-midi de ne pas être pénalisés s’ils participent à la marche.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.