-->

Convertir la Wi-FI en électricité

, par Alexis Vailles.

Des chercheurs du MIT auraient découvert un moyen de produire de l’électricité à partir uniquement de réseau mobile. Comment ont-ils fait?

Avez-vous déjà connu cette situation frustrante où la batterie votre téléphone est à plat, mais que vous n’avez pas de prise pour la recharger?

Une situation de la sorte pourrait désormais être chose du passé, grâce à une nouvelle invention de chercheurs du célèbre Institut de technologie du Massachusetts (MIT).

Un emploi pour vous?

 

Un redresseur

Une équipe de 18 chercheurs du département de génie électrique et de sciences informatiques du MIT est à l’origine de l’invention.

Leur appareil, un semiconducteur en 2 dimensions, n’a une épaisseur que de quelques atomes. Il agit comme un redresseur (rectenna en anglais), un dispositif qui transforme les ondes électromagnétiques AC en courant DC.

Grâce à une antenne à radio-fréquences flexible, l’appareil peut capturer une panoplie de signaux d’ondes électromagnétiques, principalement le signal Wi-Fi. Le déplacement des ondes captées dans le semi conducteur génère le courant DC.

Pour l’instant, l’appareil ne permet que de produire un courant DC d’une puissance de 40 microwatts, à partir d’un signal Wi-Fi conventionnel de 150 microwatts. La technologie reste donc à développer si l’on souhaite l’utiliser pour recharger des tablettes électroniques, ordinateurs portables ou autres téléphones intelligents.

 

Une multitude de possibilités

Les chercheurs du MIT, toutefois, voient beaucoup plus loin.

« Imaginez si l’on utilise un semiconducteur similaire pour couvrir une route, un édifice ou un pont en entier. Il serait désormais possible de connecter ensemble tous les objets de la vie courante », prévoit le chercheur Tomás Palacios à Science Daily.

Une autre application envisagée : le domaine médical, en particulier les appareils insérés à l’intérieur d’un patient. « Certains de ces appareils médicaux fonctionnent à partir d’une batterie au lithium, explique Jesús Grajal, un autre chercheur affecté au projet.  En les alimentant à partir du Wi-Fi, il devient désormais possible d’éviter des fuites de lithium dans le corps d’un patient. »

Quoi qu’il en soit, il est clair qu’à une époque où la production d’énergie est de plus en plus problématique, une telle invention risque de trouver preneur.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.