L’intelligence artificielle ne fait pas peur aux ingénieurs logiciels

, par Elsa Moreira.

L’IA semble faire peur à tout le monde sauf à ceux qui y sont le plus investis : les ingénieurs logiciels…

« L’intelligence artificielle coûtera des emplois aux ingénieurs logiciels ». C’est une phrase que l’on entend souvent, et qui en fait trembler plusieurs. Pourtant lorsque l’on sonde l’avis des principaux intéressés, la réponse est tout autre.

En effet, lorsqu’il s’agit d’intelligence artificielle, ce qui terrifie la plupart des gens provoque plutôt de l’excitation chez les ingénieurs logiciels ! C’est du moins ce que semble démontrer un sondage réalisé par Stack Overflow. Nick Kolakowski, dans un article publié sur Dice, en décrit les détails.

Un emploi pour vous?

 

Ainsi, dans le dernier sondage de Stack Overflow, 40,8 % des ingénieurs logiciels pensent que l’automatisation croissante des emplois constitue l’un des aspects positifs de l’intelligence artificielle, tandis 23,5 % d’entre eux sont enthousiasmés par les éventuelles prises de décisions par des algorithmes, et que 23,3 % d’entre eux apprécient l’idée de l’intelligence artificielle surpassant l’intelligence humaine.

En contraste, seulement 19,8 % des ingénieurs logiciels pensent que l’automatisation des emplois est dangereuse, tandis que 28 % d’entre eux pensent qu’il n’est pas une bonne idée de laisser des algorithmes prendre des décisions, et que 28 % pensaient qu’il est mauvais de laisser l’intelligence artificielle surpasser l’intelligence humaine.

Dans son rapport, Stack Overflow explique que les ingénieurs logiciels ont tendance à penser que les personnes derrière l’évolution de l’intelligence artificielle sont également derrière les problèmes sociétaux accompagnant celle-ci. Peu d’entre eux s’inquiètent de l’éventuelle apparition d’un Skynet (comme dans le film Terminator), mais la plupart voudraient tout de même s’assurer que l’intelligence artificielle soit dotée d’un minimum d’éthique et reste sous un certain contrôle humain.

Ainsi, des organisations comme Deep Mind et OpenAI essaient de mettre en place des normes et standards pour l’intelligence artificielle, mais comme ces entreprises ne jouent qu’un rôle de conseil, il devient difficile de réglementer de manière efficace le déploiement de l’IA.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.