Les 5 pires effondrements de ponts au Canada

, par Alexis Vailles.

Dans l’histoire canadienne, quels ont été les pires effondrements de ponts ?

L’effondrement d’un pont à Miami la semaine dernière a tôt fait de nous rappeler que nous avons nous-mêmes été victimes, au Canada, d’épisodes similaires. À travers l’histoire du pays, quels ont été les pires effondrements de ponts ? Le quotidien Ottawa Citizen en a justement dressé la liste.

Voici le cauchemar des ingénieurs civils…

Un emploi pour vous?

 

5. Le pont de Heron Road

Le 10 août 1966, le pont de Heron Road, survolant le canal Rideau et la rivière Rideau, s’est effondré alors qu’un pilier s’est effondré, tuant 9 travailleurs et faisant une soixantaine de blessés. Malgré tout, le chantier a poursuivi ses travaux et le pont a pu être terminé pour 1967.

 

4. Le Second Narrow Bridge

Le 17 juin 1958, le Second Narrow Bridge, reliant Vancouver à North Vancouver, a cédé. Il a été déterminé que c’est un pilier temporaire qui a causé l’accident, étant trop faible pour soutenir le poids de la structure. L’incident a tué 19 personnes et en a blessé 79 autres.

 

3. Le pont de Point Ellice

Le 26 mai 1896, 143 passagers à bord d’un tramway à Victoria étaient en route pour célébrer la fête de la reine… Victoria. En traversant le pont de Point Ellice, le poids du tramway s’est avéré trop lourd, et la structure s’est écroulée. Le tramway, plongé dans l’eau, emporta dans la noyade 55 des passagers.

 

2. Le pont du Canal Desjardins

Près de Hamilton, en Ontario, le 12 mars 1857, un essieu brisé sur la locomotive d’un train à vapeur a fait dérailler l’engin, qui a ensuite transpercé le pont qui le soutenait. Le train s’est ensuite effondré dans le canal Desjardins, glacé. Sur la centaine de passagers, 59 sont morts, et 18 autres ont été blessés.

 

1. Le pont de Québec

La construction du fameux pont de Québec est devenue mythique à travers l’histoire de la province, notamment parce que la structure s’est écroulée… deux fois !

Le 29 avril 1907, l’effondrement a tué pas moins de 75 travailleurs, en plus d’en blesser 11 autres. 9 ans plus tard, le 11 septembre 1916, le pont s’est effondré une seconde fois, tuant cette fois-ci 13 travailleurs. Ces deux tragédies ont évidemment retardé les travaux, le pont nécessitant 30 ans pour être complété.

Il est important de souligner que ces deux évènements sont directement reliés aux ingénieurs québécois : chaque année, les finissants de génie se font remettre un jonc d’ingénieur en commémoration aux victimes du pont de Québec, pour rappeler la haute responsabilité des ingénieurs et de l’impact que peuvent avoir leurs travaux…

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.