-->

Un(e) ingénieur(e) en génie conseil, ça fait quoi?

, par Alexis Vailles.

Ce domaine de pratique du génie constitue l’un des plus importants dans l’industrie. En quoi ça consiste?

L’industrie du génie-conseil au Québec génère un chiffre d’affaires de 5,6 milliards annuellement dans la province. Il s’agit d’un pilier important de l’économie québécoise, plusieurs firmes générant de hauts revenus et de nombreux emplois.

Mais en quoi consiste le travail d’un ingénieur qui travaille dans le domaine? Nous en avons dressé les principales caractéristiques.

Un emploi pour vous?

En vedette
Comblé
Architecte Paysagiste
WSP canada
1600 Boulevard René-Lévesque O 16e étage, Montréal, QC H3H 1P9, Canada
28 Août. 2020 Consulter

 

Le secteur du génie-conseil

Précisons d’entrée de jeu que le génie-conseil n’est pas une spécialisation de génie comme le génie civil ou mécanique; il s’agit plutôt d’un secteur d’emploi. Le génie-conseil est d’ailleurs un des secteurs qui embauche le plus d’ingénieurs au Québec : 9% de tous les professionnels du génie québécois y travaillent.

Les entreprises dans le secteur sont nombreuses : au Québec, l’Association des firmes de génie-conseil (AFG) comporte pas moins de 51 firmes membres. Les plus grandes sont SNC-Lavalin, WSP Global, CIMA+, Englobe corp. et Stantec.

 

Les tâches de l’ingénieur-conseil

Le travail de l’ingénieur oeuvrant en génie-conseil consiste à mettre son expertise à profit pour le compte d’un client, que ce soit pour des conseils technologiques, la mise en place de projets, la préparation et le suivi de travaux, ou la sous-traitance d’un projet pour des tâches requérant de l’ingénierie.

L’ingénieur-conseil peut ainsi travailler à la conception d’infrastructures comme des immeubles, des routes, des barrages, des tunnels ou des ponts, mais aussi concevoir le système électrique d’un bâtiment, la planification des travaux, les suivis en santé et sécurité, le choix des matériaux ou la mise en place de procédés.

L’industrie du génie-conseil est un pilier important de l’économie québécoise (crédit photo : 3C Engineering).

 

La formation

Comme le génie-conseil n’est pas issu d’une spécialisation du génie en particulier, plusieurs baccalauréats de génie mènent à y travailler.

Ainsi, on retrouvera dans l’industrie des ingénieurs civils, mais aussi des ingénieurs mécaniques, électriques, chimiques, des matériaux, industriel, informatique, logiciel, ou encore physique. Bref, presque toutes les spécialisations peuvent y trouver leur compte!

Ces expertises d’ingénierie sont enseignées dans des universités de partout au Québec. La durée d’un baccalauréat est de quatre ans.

Il est aussi important de rappeler qu’il faut être un membre certifié de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) pour pouvoir pratiquer le génie-conseil avec le titre d’ingénieur; ce titre est essentiel pour signer des plan et devis.

 

Le salaire

Au niveau du salaire, un ingénieur qui travaille dans le secteur du génie-conseil gagne en moyenne 95 360 $ par année, ce qui est légèrement inférieur à la moyenne des ingénieurs québécois, qui est de 101 726 $.

 

Et trouver un emploi en génie-conseil sur Génie-inc, c’est possible?

Bien sûr! Vous n’avez qu’à rechercher parmi les centaines d’offres d’emploi publiées à chaque semaine!

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.