-->

Quelle discipline de génie choisir?

, par Alexis Vailles.

Futurs étudiants en génie : dans quel programme de spécialisation devriez-vous vous inscrire? Pour les indécis, Génie-inc en a dressé la liste…

Le congé des Fêtes approche, et vous prendrez peut-être ce temps d’arrêt pour réfléchir à la voie de spécialisation de génie que vous choisirez. La période d’inscription à l’université n’est effectivement pas très loin. Alors, futurs ingénieurs, si vous ne savez toujours pas dans quelle spécialisation vous inscrire, ni même où suivre votre cursus, voici donc une super liste pour vous! Ça vous changera des listes de cadeaux de Noël. 🙂

 

Un emploi pour vous?

Génie mécanique

Il s’agit la spécialisation de génie qui admet le plus d’étudiants annuellement. Le génie mécanique résout tout problème technologique en lien avec le mouvement et la statique.

Les ingénieurs mécaniques sont souvent les plus polyvalents, travaillant dans de nombreuses entreprises très variées et collaborant avec de nombreux autres ingénieurs.

Très populaire, le génie mécanique est offert dans toutes les écoles de génie québécoises, à l’exception de l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

 

Génie civil

Programme très populaire, le génie civil est une spécialisation dans laquelle s’étudient la science et les technologies de la construction, des matériaux et des infrastructures. Les ingénieurs qui s’y spécialisent travaillent en majorité à la planification et la supervision de travaux et de chantiers, pour le compte d’une entreprise privée ou de la fonction publique.

Le génie civil est offert dans 8 universités québécoises : la Polytechnique, l’Université McGill, l’Université Concordia, l’Université Laval, l’Université de Sherbrooke, l’Université d’Ottawa, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Des alternatives, comme le génie de la construction ou le génie du bâtiment, sont offerts à l’École de technologie supérieure (ÉTS), l’Université de Sherbrooke et l’Université Concordia.

 

Génie électrique

Un ingénieur électrique travaille à la conception et à l’élaboration de produits, d’infrastructures ou de projets électriques. Il s’agit d’une spécialisation idéale pour les mordus de mathématiques et de physique appliquée.

Le génie électrique est aussi le seul programme de génie à être offert dans l’entièreté des facultés ou écoles de génie québécoises.

Un hybride avec le génie mécanique, appelé génie électromécanique, est offert à l’UQAR et à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

 

Génie chimique

L’ingénieur chimique travaille à la transformation de matière et de matériaux, ainsi qu’à l’élaboration de procédés en lien avec ces produits. Les domaines dans lesquels il peut travailler sont nombreux, et les tâches qu’il occupe sont variées.

En tout, 7 universités offrent le programme de génie chimique au 1er cycle : la Polytechnique, l’Université McGill, l’Université Laval, l’Université Sherbrooke, l’UQTR, l’Université d’Ottawa et l’Université Concordia.

 

Génie industriel

Vous souhaitez devenir ingénieur mais la perspective d’un surplus de recherche et de théorie vous rebute? Le génie industriel est peut-être fait pour vous! Axée sur la production, l’optimisation, la gestion et l’industrie, cette spécialisation de génie est l’une des plus pratique qui soit enseignée.

Il est possible de s’inscrire en génie industriel dans 4 universités différentes au Québec : la Polytechnique, l’Université Concordia, l’Université Laval et l’UQTR.

Le génie de la production automatisée est une variante offerte à l’ÉTS qui mélange à la fois génie industriel, génie électrique, génie informatique et génie logiciel.

 

Génie informatique et logiciel

Ces deux spécialisations sont de plus en plus en vogue; le nombre d’étudiants qui s’y inscrivent est en forte hausse depuis quelques années. C’est LE domaine de l’avenir, le numérique occupant une place de plus en plus importante dans notre quotidien.

Les deux domaines sont souvent confondus, mais diffèrent l’un de l’autre; ils sont en fait complémentaires. L’ingénieur logiciel conçoit des algorithmes, des interfaces et des logiciels permettant à des usagers d’interagir avec des ordinateurs et des serveurs. L’ingénieur informatique, quant à lui, conçoit, programme et gère l’entretien de ces infrastructures informatiques.

Le génie informatique est offert dans 9 universités québécoises : la Polytechnique, l’Université McGill, l’Université Concordia, l’Université Laval, l’Université Sherbrooke, l’Université d’Ottawa, l’UQTR, l’UQO et l’UQAC.

Le génie logiciel, quant à lui, est offert dans 5 écoles québécoises : la Polytechnique, l’ÉTS, l’Université Concordia, l’Université Laval et l’Université d’Ottawa.

Une autre variante, le génie des technologies de l’information, est offerte à l’ÉTS.

 

Génie des matériaux

L’ingénieur des matériaux est un spécialiste de tous les matériaux et composites qui servent à la conception et la réalisation de machines, d’infrastructures et d’objet. Il s’agit d’une spécialisation de génie très diversifiée, mélangeant à la fois génie civil, chimique, électrique, mécanique et industriel.

Seulement deux universités québécoises proposent ce programme : l’Université McGill et l’Université Laval.

 

Génie physique

Le génie physique est, selon plusieurs, la spécialisation de génie la plus théorique, et, conséquemment, la plus complexe. L’ingénieur physique résout des problèmes de technologie avec des notions de physique pure, comme la relativité, l’optique ou la physique quantique. Il s’agit d’un domaine de génie qui forme énormément de chercheurs.

Il est possible de s’inscrire au baccalauréat en génie physique dans deux universités québécoises : la Polytechnique et l’Université Laval.

 

Génie aérospatial

Ce programme est celui des passionnés d’avions, de fusées, de satellites, bref, d’engins volants. Les ingénieurs aérospatiaux calculent et planifient les structures de ces appareils pour leur permettre de voler, ainsi que la trajectoire qu’ils effectueront.

Un programme assez contingenté, le génie aérospatial est offert à la Polytechnique et à l’Université Concordia. Les ingénieurs souhaitant travailler en aviation peuvent aussi compléter leur baccalauréat en génie mécanique et s’y spécialiser en aéronautique.

 

Génie agricole

L’ingénieur agricole est un professionnel de génie qui résout les différents problèmes en lien avec l’industrie agroalimentaire et l’exploitation agricole. Cette spécialisation est un hybride entre le génie des matériaux, le génie géologique, le génie des eaux et le génie chimique.

Il est possible de s’inscrire au baccalauréat en génie agricole à l’Université Laval.

 

Génie biomédical

L’ingénieur en biomédical est celui qui conçoit et élabore divers produits technologiques pour le secteur de la médecine et de la santé. Ses travaux touchent une multitude d’appareils et font appel à diverses technologies, comme l’imagerie médicale, des équipements de diagnostic, des sondes corporelles intelligentes, des robots-opératoires, des stimulateurs cardiaques, des équipements de réadaptation ou encore des orthèses-prothèses.

Au Québec, quatre universités offrent le baccalauréat dans ce domaine : la Polytechnique, l’Université McGill, l’Université Laval et l’Université d’Ottawa. Il est également possible de compléter un baccalauréat en génie biotechnologique à l’Université de Sherbrooke.

 

Génie des eaux

Le traitement des eaux usées, la gestion des station de pompage et la production d’eau potable est l’affaire de l’ingénieur des eaux. Les compétences qu’il doit posséder sont un hybride entre celles d’un ingénieur chimique et d’un ingénieur civil.

Ce programme est offert à l’Université Laval. Il est également possible de se spécialiser en traitement des eaux dans un programme de génie civil.

 

Génie forestier

À l’instar du génie agricole, cette spécialisation est idéale pour les amateurs de nature. L’ingénieur forestier planifie l’exploitation des forêts, essentiellement la coupe et la repousse des arbres. Il tente par le biais de son travail de concilier à la fois efficacité et écoresponsabilité.

Le génie forestier est programme rare, comme le génie agricole et le génie des eaux. L’Université Laval est à nouveau la seule université québécoise où ce cursus est offert.

 

Génie des mines

Un des génies les moins populaires de la province, mais de loin le plus payant, le génie des mines est un programme où un ingénieur apprend à planifier les travaux miniers et la construction des installations qui y sont reliées, superviser l’exécution des travaux, créer et analyser de nouveaux procédés d’extraction, ou encore évaluer de nouveaux emplacements d’extraction minière.

Il est possible de s’y inscrire à la Polytechnique, l’Université McGill, l’Université Laval ou l’UQAT.

Une variante plus théorique est le génie géologique, qui étudie les minéraux dans une optique plus axée sur la recherche et moins sur l’industrie. Ce programme est offert à la Polytechnique, l’Université Laval et l’UQAC.

 

 

Laquelle des spécialisations est la plus payante?

Pour le savoir, lire notre article sur le sujet.

 

Et où peut-on trouver un emploi dans la spécialisation de génie que l’on préfère?

C’est facile! Peu importe le domaine de génie dans lequel vous avez choisi de vous spécialiser, vous n’avez qu’à rechercher parmi les centaines d’offres d’emploi qui paraissent sur Génie-inc chaque semaine!

Voici comment procéder en quelques clics :

 

1- Créez-vous un profil

Sur la page d’accueil de Génie-inc, cliquez sur Candidat(e) – Déposez votre CV et remplissez les champs pour vous créer un compte.

 

2- Recherchez un emploi

  • Lorsque vous êtes connecté à votre compte sur Génie-inc, cliquez sur Emplois en haut de la page et entrez un mot-clé dans le champ de recherche.
  • Cliquez sur Rechercher.
  • Pour consulter tous les emplois disponibles, cliquez simplement sur Rechercher sans remplir les champs de recherche.

 

3- Postulez

Une offre d’emploi vous intéresse? Consultez-la, et postulez directement sur la page!

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
  • Dufour recrutement de personnel
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.