Comment se trouver un travail d’ingénieur à l’étranger

, par Elsa Moreira.

 

Une expérience à l’étranger est toujours tentante, mais ce n’est pas toujours facile de trouver un travail dans un autre pays…

 

Un emploi pour vous?

 

Aujourd’hui, les choses se font de plus en plus à l’international, particulièrement dans le monde du génie. Cependant, il est compliqué de chercher à s’établir dans un endroit où l’on n’a jamais vécu. C’est pourquoi le site Engineer Jobs a publié un article pour conseiller les ingénieurs qui veulent obtenir un emploi à l’étranger.

 

Trouver un emploi

 

Pour trouver un emploi dans un pays étranger, comme pour tous les emplois, il faut identifier ses objectifs. En effet, vous devez déterminer quel genre de travail vous voulez réaliser (si vous êtes un rat des villes ou un rat des champs). Une fois que vous vous êtes décidé, vous pouvez effectuer une recherche précise, qui sera forcément plus rapide. Plusieurs sites d’annonces d’emploi proposent des opportunités à l’étranger, alors il suffit de se mettre à la recherche du boulot parfait.

 

Faites quand même attention à certaines choses. Vérifiez que vos diplômes et qualifications valent quelque chose dans le pays où vous voulez aller, renseignez-vous sur les obligations de visa, les coutumes, le coût de la vie là-bas, etc.

Ne négligez pas la langue non plus. Voyez quelle est la langue la plus parlée dans le pays où vous voulez partir. Par exemple, vous risquez de ne pas être bien reçu à Milan ou à Buenos Aires si votre CV est en anglais. Ce n’est pas grave de ne pas parler la langue locale, mais il est bon de faire l’effort de traduire vos documents pour montrer votre bonne volonté.

Pour obtenir des opportunités à l’étranger, vous pouvez aussi étudier dans une université étrangère ou faire des stages pendant des vacances, pour créer un réseau professionnel et apprendre à connaître le pays avant de vous y installer.

 

L’entretien d’embauche

 

Engager un travailleur étranger est un engagement important pour un employeur, alors vous devez vous attendre à des questions profondes. Voici quelques exemples :

  •         « Pourquoi voulez-vous vous installer dans notre pays ? »
  •         « Pouvez-vous travailler légalement ici ? »
  •         « Combien de temps avez-vous prévu de rester ? »
  •         « Quand avez-vous prévu de vous installer ? »

Assurez-vous d’avoir des réponses à toutes ces questions, pour montrer à votre recruteur que vous êtes sincère dans votre intention de travailler pour lui.

 

Négocier le salaire

 

C’est au moment où votre recruteur vous proposera un salaire que votre recherche portera vraiment ses fruits. En effet, c’est en connaissant le coût de la vie là où vous voulez travailler que vous pourrez réellement évaluer le salaire que l’on vous propose. Ainsi, 3000$ peut sembler moyen en Suisse, mais c’est une véritable fortune en Malaisie.

En plus du salaire lui-même, examinez ce qui est inclus avec. Certains employeurs peuvent proposer de prendre en charge le logement, les frais médicaux, le retour au pays d’origine, etc. En contrepartie, si c’est vous qui devez prendre en charge tous ces frais, assurez-vous que le salaire qu’on vous propose puisse les couvrir.

 

Les visas et les permis de travail

 

Malheureusement, si vous comptez partir travailler à l’étranger, il va falloir faire face à l’administration. Ah, cette maudite administration !

En effet, chaque pays a ses propres règles concernant les travailleurs étrangers, et certaines sont très compliquées. Il y a des cas où vous aurez besoin d’une offre de travail avant de faire une demande, et d’autres où vous aurez besoin du permis de travail avant de pouvoir postuler.

Si vous êtes européen et que vous restez dans l’Espace Schengen, vous n’aurez pas besoin de grand-chose, mais si vous n’avez pas une nationalité européenne, vous pouvez demander une « Carte Bleue », qui est délivrée aux travailleurs qualifiés et qui vous permettent même d’amener votre famille avec vous.

 

Évidemment, nous ne pouvons pas vous énumérer chaque cas de figure, mais nous pouvons vous donner les conseils suivants :

  •         Faites beaucoup de recherches et essayez de recueillir le témoignage d’autres ingénieurs ayant vécu la même expérience.
  •         Consultez un spécialiste pour qu’il vous aide avec les démarches et vous donne des conseils légaux. Ce genre d’intervention peut s’avérer coûteuse, mais vous évitera beaucoup de problèmes.
  •         Attendez-vous à des délais. Les démarches se passent rarement comme prévu, et peuvent prendre des mois.
  •         N’essayez pas de prendre des raccourcis. Cela peut être tentant de prendre un visa de touriste pour aller plus vite, mais ça ne vous attirera que des problèmes.

 

Vérifier vos qualifications

 

Peu importe votre diplôme, votre employeur peut demander des preuves que vos qualifications valent quelque chose dans votre pays d’accueil. Heureusement, la plupart des pays ont des corps de professionnels capables de vérifier vos qualifications avant que vous ne puissiez commencer à travailler.

Fort heureusement, en 1989, l’International Engineering Alliance a établi les accords de Washington, qui a posé les normes de la reconnaissance internationale des diplômes et qualifications concernant le génie.

Trouver un emploi est déjà difficile en temps normal, mais c’est encore plus compliqué quand on veut travailler à l’étranger. Si toutefois vous vous accrochez, vous aurez l’occasion de vivre une expérience inoubliable qui brillera de mille feux sur votre CV !

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Dufour recrutement de personnel
  • Groupe Canam – Bâtiments et Structures
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.